À Lyon, ce journaliste de Fox News perturbé par des anti-Trump a eu bien du mal à finir son duplex

 

 

La ville de Lyon vivait à l’heure américaine cette semaine. La capitale des Gaules accueillait les demi-finales et la finale de la Coupe du monde féminine dans le Grand Stade bâti sous l’impulsion de Jean-Michel Aulas, président de l’OL et pionnier des investissements dans le football féminin. Pour l’occasion, près de 30 000 Américains se sont déplacés entre Rhône et Saône pour supporter leur équipe nationale, grande favorite du tournoi. Les coéquipières de Megan Rapinoe et Alex Morgan n’ont d’ailleurs eu aucun mal à assumer leur statut et l’ont emporté dimanche face aux Pays-Bas (2-0). Pour fêter le quatrième sacre mondial de leur équipe féminine, les supporters américains ont envahi les bars lyonnais jusqu’au bout de la nuit. Quelques militants anti-Trump ont même profité de la liesse populaire pour faire passer leur message sur Fox News.

>>>À lire aussi : Coupe du monde, l’écart de salaire monumental entre les femmes et les hommes est-il normal ?

Quand les Américains scandent « Fuck Trump, Fuck Trump » sur Fox News depuis Lyon

Aux abords du Groupama Stadium de Décines dans l’agglomération lyonnaise, plusieurs supporters parmi les milliers d’Américains réunis pour la finale dimanche, affichaient leur désaccord avec le président Donald Trump. On retrouvait ainsi des messages « Fuck Trump » ou « Trump NO ! » écrits partout sur le corps de ces opposants politiques, soucieux de marquer leur désaccord avec leur chef d’Etat dans un pays étranger où son image n’est globalement pas reluisante.

Plus fort encore, lors d’un duplex réalisé après la victoire des Américaines, par la chaîne pro-Trump Fox News dans un bar anglophone lyonnais, plusieurs clients se sont mis à scander le refrain « Fuck Trump, Fuck Trump… » derrière un journaliste visiblement déboussolé et très mal à l’aise. Une séquence qui fait largement sourire de l’autre côté de l’Atlantique ce lundi.

>>>À lire aussi : Quels sont les meilleurs sites pour regarder du football en streaming ?

Les rapports électriques de Donald Trump avec les stars de la sélection américaine

Après leur victoire en 2015, les joueuses américaines avaient été reçues en grande pompe à la Maison-Blanche par Barack Obama. Si elles n’ont pas encore été invitées par Donald Trump, la star de l’équipe Megan Rapinoe, meilleure joueuse et meilleure buteuse de la Coupe du monde, a d’ores et déjà indiqué qu’elle ne se rendrait pas à cette « putain de Maison-Blanche » . Farouchement opposée à la politique du président américain, l’ancienne lyonnaise, devenue une véritable icône nationale au fil de la compétition, ne devrait pas être la seule joueuse à décliner la potentielle invitation présidentielle.

« Ma voix est peut-être plus forte que les autres mais nous sommes toutes ensemble. On est juste un groupe de femmes fières, fortes et déterminées, ayant la volonté de changer le monde autour d’elles. » indiquait Rapinoe en zone mixte après la finale. De son côté, Donald Trump s’est pour le moment contenté de saluer la performance de la Team USA sur Twitter.

>>>À lire aussi : Pour son arrivée en Grande-Bretagne, Donald Trump accueilli par un pénis géant

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Maxime le 08 Juil 2019
 
0