Matthieu Delormeau mis en demeure après avoir accusé un attaché de presse de « racisme social »

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Il voulait négocier le tarif d’une inscription dans une chic salle de sport parisienne, il a finalement eu une mise en demeure pour en avoir accusé l’attaché de presse de « racisme social » et « d’homophobie ».

« Racisme social » ?

Mardi 12 juin sur le plateau de TPMP, le chroniqueur Matthieu Delormeau s’est expliqué sur ses tweets accusant Laurent Guyot de « racisme social », lors des « Enquêtes de Baba ». Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il raconte sa version des faits après les nombreuses réactions que ses tweets ont suscité, qu’il « s’est vu se faire refuser des promotions malgré sa notoriété et que son ego a été touché« . Apparemment l’histoire est bien plus compliquée que ça.

Selon le chroniqueur, la raison de son refus serait liée à sa personne, l’image qu’il renvoie et voire son orientation sexuelle. Il lit les messages à l’antenne, Laurent Guyot aurait écrit « On ne veut pas de ce genre de personne« . Matthieu Delormeau l’a interprété comme du « racisme social« , c’est-à-dire de la discrimination basée sur une réputation, pendant que ses collègues, eux, ont plutôt vu une maladresse de sa part et un malentendu entre les deux hommes.

La mise en demeure

Le service presse de la salle de sport a très moyennement apprécié le coup de gueule public du chroniqueur. Le site de Jean-Marc Morandini publiait ce mercredi 13 juin la mise en demeure que Matthieu Delormeau a reçue de la part de l’avocat de la société Laurent Guyot&Co (prestataire des relations presse de la salle).

Delormeau mise en demeure

Cela n’a visiblement pas intimidé le chroniqueur. Étant donné les antécédents conflictuels qu’il a avec le blogger et présentateur télé, il ne s’est donc pas gêné pour lui répondre en le taclant sur les castings douteux dont il avait été accusé.


Le chroniqueur n’a pas hésité a en remettre une couche.


Dans d’autres tweets, il donne rendez-vous à ses abonnés ce soir (14 juin) dans TPMP. L’air sûr de lui et ne regrettant rien, peut-on envisager des annonces, des excuses, des scoops sur l’affaire Delormeau/Guyot ce soir sur le plateau de Baba ?

Publié par Inès Arrom le 14 Juin 2018