Agathe Auproux se confie sur les menaces de mort qu’elle a reçues ! (Vidéo)

Les chroniqueurs de TPMP n’en finissent pas d’être menacé. Après la révélation de Géraldine Maillet, c’est au tour d’Agathe Auproux de se confier sur les menaces de mort qu’elle a reçues via les réseaux sociaux.

Une année difficile pour la jeune femme

Cette dernière année a été compliquée pour Agathe Auproux, chroniqueuse aux cotés de Cyril Hanouna dans TPMP. Le 11 mars dernier, elle dévoile un lourd secret et révèle sa maladie. La jeune femme se bat à l’époque contre un lymphome : « Je suis en chimiothérapie depuis mi-décembre et pendant encore trois mois. Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau. Mais tout va bien. Tout va bien. Je me repose. Je ne vais pas mourir. Je réponds très bien au traitement. » confie-t-elle aux internautes sur son compte Instagram.

L’annonce retentit comme un choc pour de nombreux fans, qui lui ont rapidement envoyé de nombreux messages de soutien. Désormais, la jeune Agathe Auproux est guérie de son cancer comme elle l’a déclaré en juin dernier. Les internautes avaient pu lire sur une de ses publications Instagram :  » « Rémission complète » , a dit le médecin ce matin. Après 6 mois de chimiothérapie, le cancer est donc parti. Je suis guérie. »

>>> À lire aussi : Kelly Vedovelli créé le malaise dans TPMP avec son anecdote sur le naturisme (vidéo)

Agathe Auproux, elle aussi, menacée de mort

Dans l’émission du 17 Septembre, Cyril Hanouna revient sur la révélation qu’a fait Géraldine Maillet un jour auparavant. En effet, l’ancienne mannequin avait confié qu’elle avait reçu des menaces de mort en raison de ses prises de parole et de position dans l’émission. L’animateur en a profité pour demander à ses camarades de témoigner si, eux aussi, avaient été victimes de ce genre de menaces.

Et c’est alors Agathe Auproux qui prend la parole et annonce que lorsqu’elle était souffrante, elle a reçu des menaces de mort. Elle explique : « C’était surtout à l’époque où je parlais publiquement de ma maladie donc on me souhaitait de mourir. Si le cancer n’arrivait pas à me tuer, on me souhaitait de mourir autrement, dans d’atroces souffrances. »

Agathe Auproux prend visiblement beaucoup de recul sur la situation et relativise : « Mais de toute façon aujourd’hui, à partir du moment où on exprime une opinion de façon publique, s’il y a une personne qui est armée d’un compte Twitter, qui est à mon avis beaucoup plus malheureuse qu’agressive et n’est pas d’accord avec nous, c’est insultes, lynchage et menaces de mort. Mais c’est quelque chose de très courant et je ne pense pas qu’il faille le prendre à coeur. »

>>> À lire aussi : En larmes, Benjamin Castaldi demande pardon à ses enfants dans TPMP

Publié par Manon le 19 Sep 2019
0