Cette « intervention chirurgicale » d’Emmanuel Macron va coûter très cher, les Français sont révoltés

L’opération va coûter plus de 500 000 euros !

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017, le couple présidentiel a entrepris quelques travaux qui ont beaucoup fait parle dans la presse à scandales. Cet été, les Macron ont fait construire une piscine dans la résidence secondaire des Présidents de la République au Fort de Bregançon. Les médias et les internautes n’ont pas raté le Chef de l’État, lui reprochant des dépenses inutiles, la plage étant à quelques mètres du domicile d’été. C’est Brigitte Macron qui a voulu faire construire une piscine pour « protéger l’intimité de sa famille ». Le coût a été évalué à 54 000 euros.

 

Une nouvelle opération chez Emmanuel et Brigitte Macron

Ainsi, pour cet hiver, le couple présidentiel a pris une décision très importante. En effet, il veut « donner un petit coup de jeune » à la salle des fêtes de l’Élysée. En novembre prochain, les travaux vont donc débuter pour rénover cette salle emblématique du palais présidentiel. Chaque année, ce sont entre 150 et 200 évènements qui ont lieu dans la salle des fêtes. Isabelle Stanislas, architecte en charge du projet, a donné son point de vue : « c’est une intervention chirurgicale qui va avoir un effet énorme », commence-t-elle.

 

Coût des travaux : 500 000 euros

L’architecte continue : « Le projet est très sobre, pour rendre l’ensemble plus lumineux. Il s’agit de mettre en exergue l’élégance à la française. » D’après plusieurs estimations, le montant des travaux avoisinerait 500 000 euros. Emmanuel et Brigitte Macron espèrent financer ces travaux grâce à la boutique officielle de l’Élysée, qui leur a rapporté 350 000 euros. Rénover la salle des fêtes de l’Élysée est un projet qui date. Pour les sept prochaines années, c’est le Palais entier qui sera rénové. Le coût de cette manoeuvre est estimé à 100 millions d’euros

Brigitte Macron a osé le décolleté plongeant à l'Élysée, qui a fait son petit effet devant des invités prestigieux

En savoir plus sur : -

Publié par Charlotte Zuber le 27 Sep 2018
 
0