Dans Sept à Huit, Catherine Laborde parle de sa grave maladie et émeut les internautes…

Catherine Laborde a livré un émouvant témoignage.

C’est un témoignage émouvant auquel s’est livrée Catherine Laborde. L’ancienne présentatrice du bulletin météo de TF1 a ému téléspectateurs et animateurs ce dimanche 14 octobre, en révélant être atteinte de la maladie de Parkinson. C’était il y a quatre ans. À cette époque, Catherine Laborde fait les beaux jours de TF1 et a rendez-vous chez le neurologue. Celui-ci lui apprend qu’elle est atteinte de ce mal : « c’est mon mari qui a remarqué que ma main droite tremblait. Il insistait, alors j’ai pris rendez-vous. On m’a demandé de marcher sur une ligne du parquet pour voir si je déviais. On m’a demandé d’écrire, et d’autres choses que j’ai faites sans trop me poser de questions », a-t-elle expliqué dans Sept à huit.

 

Catherine Laborde est atteinte de la maladie de Parkinson

« Et puis après le médecin a beaucoup développé sur le maladie de Parkinson. Sur ce que c’était, etc, etc… Et j’ai fini par lui demander : est ce que ça veut dire que j’ai cette maladie ? moi ? Il m’a répondu oui, vous avez cette maladie, mais elle est toute petite. » Catherine Laborde tombe alors des nues, mais explique à la caméra de Sept à huit : « je ne pleure pas, c’est tout le contraire. J’éclate de joie parce que je sais enfin ce qu’il me manquait depuis tout ce temps. »

 

L’ancienne présentatrice météo a ému les internautes

L’émission a été un succès d’audiences et les téléspectateurs ont été très émus par le témoignage de leur ancienne animatrice préférée. Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien envers Catherine Laborde pleuvent depuis la diffusion de l’émission. Ainsi, on peut lire : « Catherine Laborde est tellement touchante. Quel courage. Bravo », ou encore : « Une magnifique leçon de courage, je lui souhaite tout mon soutien. » Vous pouvez regarder le témoignage de Catherine Laborde dans la vidéo en haut de l’article.

Catherine Laborde souffre de parkinson

En savoir plus sur : -

Publié par Charlotte Zuber le 15 Oct 2018
 
0