Cristina Cordula : un grand changement dans sa vie

Du changement pour Cristina Cordula. La reine du relooking sur M6 était à l’honneur mardi soir au cours d’une cérémonie organisé au Panthéon à Paris. L’animatrice, née au Brésil, était accompagnée entre autres par Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur. L’ex-mannequin de 54 ans a reçu des mains du locataire de la Place Beauvau un livret de nationalité Française. Cristina Cordula est donc naturalisée Française, plus de trente ans après s’être installée à Paris. Une journée « magnifaïque » pour la présentatrice des Reines du shopping et de Nouveau look pour une nouvelle vie.

 

Cristina Cordula habillée en bleu-blanc-rouge pour la cérémonie

Cristina Cordula n’était pas la seule néo-Française à l’honneur mardi soir. 249 autres personnes recevaient eux aussi la nationalité française lors de cette cérémonie. Pour l’occasion, l’animatrice de M6 s’était habillée aux couleurs du drapeau français avec une marinière surplombée d’un tailleur rouge. Celle qui officie également dans les Grosses Têtes sur RTL a immortalisé l’instant en prenant la pose avec Christophe Castaner. Elle a posté le cliché sur son compte Instagram avec la légende suivante : « Vive la République, vive la France 🇫🇷 et vive le camembert avec son petit coup de rouge 🍷😉🎉 » Une vraie Française !

 

La fin d’une longue bataille administrative pour Cristina Cordula

Cristina Cordula a multiplié les demandes pour acquérir enfin la nationalité française. Après un nouvel échec en 2015, elle s’était exprimée à ce sujet dans les colonnes du JDD : « Je n’ai pas réussi à avoir la nationalité française. Pourtant, ça fait trente ans que je vis ici. Je travaille, j’ai un enfant, je me suis intégrée à la langue et à la culture du pays. Mais la barrière administrative est très compliquée à franchir. Je rêverais d’avoir la nationalité française. J’ai la moitié de mon cœur ici. » La même année, elle confiait avoir renoncé à obtenir la naturalisation devant la difficulté des démarches dans le Tube sur Canal +. Des regrets visiblement passés. Tout est bien qui finit bien, « magnifaïque » .

 

 

En savoir plus sur :

Publié par Maxime le 19 Déc 2018
 
0