Loana fait un retour triomphal au Festival de Cannes !

Le grand retour de Loana sur le tapis rouge

Samedi dernier, une personne inattendue a su se faire remarquer au Festival de Cannes. On ne l’avait pas vu à Cannes depuis 2009 et voilà qu’elle refait surface complètement métamorphosée ! En effet, Loana s’est rendue au festival afin de fouler le tapis rouge. Et ce qui est sûr c’est que la jeune femme a rapidement su se faire remarquer par la foule et les journalistes présents ce soir-là. En 2009, Loana s’était rendue à Cannes dans le but d’assister à la projection de Vengeance, un film de Johnnie To. Aujourd’hui, elle revient presque 10 ans après pour voir le film Three Faces de Jafar Panai. Et entre temps, la gagnante de la célèbre télé-réalité Loft Story a énormément changé !

 

Depuis sa grande métamorphose, Loana avait fait parler d’elle. Entre la une du magazine ELLE ou encore ses photos postées sur Instagram, la métamorphose de Loana était dans toutes les bouches. Et apparemment, ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Vous pouvez découvrir la métamorphose de Loana et son apparition au Festival de Cannes dans notre vidéo.

Loana heureuse au Festival de Cannes

À son arrivée, Loana n’a pas réussi à cacher son immense joie pour son retour parmi les célébrités du monde entier. Et il est vrai que la star de télé-réalité avait de quoi être fière ! En effet, Loana a complètement changé et tout le monde l’a remarqué. Avec sa longue robe noire, elle n’est pas passée inaperçue ! Totalement à l’aise devant les centaines de caméras et appareils photos, on pourrait croire que Loana n’est jamais partie !

 

En effet, pendant plusieurs années, Loana a sombré dans l’alcool, la dépression, les drogues et les différentes tentatives suicide. Petit à petit, la jeune femme est parvenue à remonter doucement la pente et s’est reprise en main. Aujourd’hui, on a presque du mal à la reconnaitre ! On espère que tout cela va durer et que la Loana qu’on a connu avant sa descente aux enfers revienne.

 

Source : Paris Match

Publié par Jeanne Tilly le 14 Mai 2018