Mort de Claude François : Michel Drucker accuse son entourage

Le 11 mars 1978, Claude François est victime d’une électrocution à son domicile. Immédiatement, son ami de l’époque, Michel Drucker se rend chez lui et trouve la dépouille inanimée du chanteur. Un souvenir particulièrement douloureux et que le présentateur raconte au journal Midi libre.

>> À lire aussi : Claude François : les révélations de la mère de sa fille qui font scandale

Michel Drucker et Claude François : de vieux amis

Dans les années 1960, Michel Drucker commençait à peine sa carrière à la télévision française. Et déjà, il côtoyait les peoples de l’époque dans son émission. Mais avec Claude François, c’était un peu différent. D’ailleurs, c’est grâce à lui qu’il rencontre son épouse, le 29 juillet 1973. « Il lui faisait la cour depuis un certain temps, et c’est finalement moi qui l’ai épousée. Quand il a compris que je l’avais “doublé”, il a un peu accusé le coup.»

Malheureusement, le 11 mars 1978, la star meurt d’une électrocution à son domicile. À l’époque, il avait rendez-vous pour la fameuse émission de l’animateur : les Rendez-vous du Dimanche. Et c’est précisément à ce moment-là que le chanteur décède à seulement 39 ans.

>> À lire aussi : Mort de Claude François : quarante ans après, un policier raconte ce qu’il a vu chez Claude François au moment des faits (vidéo)

L’entourage coupable ?

Après enquête, il s’est avéré que Claude François voulait changer une ampoule dans sa salle de bain. D’ailleurs, personne n’ignore le côté maniaque de la star qui persistait à vouloir que tout soit parfait. Quant à Michel Drucker, il ne mâche pas ses mots et accuse directement l’entourage. « S’il avait mieux contrôlé les gens qui bossaient avec lui, il ne serait pas mort. On savait tous qu’il avait une lampe défectueuse dans sa salle de bain »

Suite à l’annonce, l’animateur se rend immédiatement au domicile de son ami. « J’ai foncé chez lui. Il était sur son lit, je me suis assis à côté de lui: “Claude, réveille-toi, on t’attend.” On ne pouvait pas le croire.» Ce souvenir douloureux l’est encore plus lorsque l’on sait que la star avait tout fait pour vivre le plus longtemps possible. « Il avait une vie d’ascète, dormait avec de l’air pulsé oxygéné, il aurait dû vivre cent ans. Il aurait été n°1 ex æquo avec Johnny, comme Belmondo et Delon. » Mais comme il l’explique très bien : « On ne peut pas tout contrôler dans la vie »…

claude françois

(source photo : © Reporters)

Publié par Claire le 27 Août 2019
0