Nicolas Sarkozy opéré en urgence : cette opération secrète au pire moment de sa vie

Il y a quelques années, Nicolas Sarkozy subissait une importante opération de la gorge seulement trois jours après son divorce avec Cecilia. L’ancien président de la République a dû prendre une décision radicale ! Le Tribunal du Net vous dit tout !

nicolas sarokzy gorge

>>> À lire aussi : Ce conseil étonnant donné par Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron pour 2022

Une période compliquée pour Nicolas Sarkozy

Il y a plusieurs années, Nicolas Sarkozy a vécu une période plus que compliquée. Ce dernier s’est séparé de son ancienne compagne, Cecilia Sarkozy. Mais suite à cette séparation, il aurait envoyé un texto enflammé à son ex. En effet, l’homme politique avait retrouvé l’amour dans les bras de Carla Bruni. 

Et alors qu’il s’apprêtait à se marier, le journal le Nouvel Observateur a sorti une information qui a fait l’effet d’une bombe. Il a déclaré que Nicolas Sarkozy aurait envoyé le fameux message à son ex : “Si tu reviens, j’annule tout“. Un texto qu’il dément aujourd’hui, ce 30 juillet dans les colonnes de Paris Match. “Je n’oublierai jamais cet article honteux, paru dans le Nouvel Observateur, que j’aurais envoyé à Cécilia alors que Carla et moi étions déjà ensemble. Tout était inventé, c’était destiné à me faire du mal”. 

>>> À lire aussi : Coronavirus : après une mauvaise blague, Carla Bruni-Sarkozy présente ses excuses

Une grande décision

L’homme politique s’est confié dans son livre Le temps des tempêtes sur un autre moment compliqué, son opération de la gorge. En effet, seulement quelques jours après son divorce, Nicolas Sarkozy devait subir une lourde intervention. “Ce dont je souffrais était très douloureux, mais ne mettait pas en cause mon aptitude à exercer ma fonction. Si je le raconte aujourd’hui, c’est pour montrer qu’à certains égards, la vie quotidienne d’un président n’est pas différente de celle des Français confie-t-il.

J’avais mal à la gorge, j’étais à mille lieues de penser que c’était grave. Quand le médecin m’a dit : ’On doit vous amener à l’hôpital’, j’ai d’abord refusé. Puis au Val-de-Grâce, on m’a diagnostiqué un phlegmon, j’ai compris alors que c’était sérieux”.

“Je devais partir le lendemain au Maroc, il était impossible de rester alité dans une chambre d’hôpital. J’ai dû me faire opérer sans anesthésie générale… C’était quelques jours après mon divorce. Imaginez les commentaires si j’avais annulé mon voyage. J’ai donc effectué cette visite officielle dans ce Maroc que j’aime tant en étant très affaibli physiquement. Dans mon livre, j’ai voulu montrer que, derrière la froideur apparente de la vie publique, il y a la chaleur de la vie, la vraie”.

>>> À lire aussi : Edouard Philippe : “sexy”, les étonnants messages qu’il reçoit

Publié par FJ le 31 Jul 2020
0