Omar Sy aurait bien insulté l’agent SNCF a assuré un témoin

[mo-optin-form id="ExrqCTWwhU"]

 

Le 4 juillet dernier Omar Sy aurait insulté un agent de la SNCF lors d’une altercation à Gare de Lyon à Paris, ce que la compagnie de transports a démenti. Cependant, un témoin de la scène réfute la version de la SNCF et décrit ce qu’il a vu…et ce n’était pas tendre.

 

La SNCF avait pourtant démenti

L’altercation entre la star et l’agent SNCF aurait commencé aux portes du train. Omar Sy voulait voyager avec sept valises au lieu des trois autorisées. Selon Closer, l’acteur se serait très vite emporté en insultant l’agent. L’agent lui a fait comprendre qu’il y avait d’autres voyageurs et qu’il ne pourrait pas voyager dans ces conditions. La star l’aurait légèrement bousculé pour entrer dans le train et l’aurait insulté.

 

Mais suite à la grosse exposition médiatique de l’altercation, l’entreprise de transports a publié un communiqué sur son compte Twitter le lendemain. Dans celui-ci, elle démentait la version de Closer où des insultes auraient été proférées, ça n’était que des échanges « un peu vifs ».

 

Omar Sy aurait bien insulté l’agent

Closer persiste et maintien sa version. Un témoin de la scène a été interrogé par le magazine et soutient leur propos. « On m’a raconté que le contrôleur l’a empêché de passer, que Omar Sy l’a bousculé, et que le contrôleur a fait tomber sa tablette qui sert aux contrôles » raconte Stéphane, le témoin cité par Closer. « Tout le monde est descendu, et des agents de la SNCF sont arrivés, des agents de la sureté ferroviaire. Ils étaient quatre. Tout le monde était donc sur le quai, et c’est là qu’il y a eu des insultes lancées. J’ai entendu « petite b**e » et « connard » sur le quai. Omar Sy a aussi demandé à l’agent s’il voulait faire un « concours de quéquette » poursuit-il.

 

Contrairement à ce qu’a assuré la SNCF, Omar Sy n’a pas pu poursuivre directement son voyage après l’incident. Selon Stéphane, l’acteur césarisé aurait fait un petit tour au poste. « Les policiers sont arrivés, ont emmené Omar Sy au poste, et le train est finalement parti, sans Omar Sy, mais avec sa femme, son fils et les bagages. Tout ça a bien duré quarante minutes. »  Après une courte garde à vue, il aurait été relâché. Selon une source du parquet de Paris, il se serait excusé auprès de l’agent et la SNCF n’a pas souhaité porter plainte.

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Inès Arrom le 12 Juil 2018