Ce terrible surnom que Jean-Luc Reichmann portait quand il était enfant

Aujourd’hui, Jean-Luc Reichmann cartonne sur TF1. Regardé par des millions de téléspectateurs, l’animateur est à la fois aimé et admiré pour ses qualités personnelles et professionnelles. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas, notamment lorsqu’il était enfant. En effet, il était souvent la cible de moqueries à cause de sa tache de vin sur le visage et été affublé d’un terrible surnom…

-> À lire aussi : Voici les 200 surnoms les plus utilisés dans les couples ! Euh pour certains, il ne faut peut-être pas les dire en public non ??

 

Jean-Luc Reichmann, ce souvenir qui le marque

Les enfants sont parfois terribles entre eux. Pour certains, l’enfance reste une période douloureuse qui les marque encore aujourd’hui. Et c’est le cas de l’animateur Jean-Luc Reichmann. Car sous ses airs jovials et sa bonne humeur, se cache une terrible blessure. « Quand on est gamin dans les cours de récréation, il y a le petit roux, le petit avec les taches de rousseur, le petit gros… Moi, j’étais la tache. C’est rigolo parce qu’on m’appelait ‘nez rappé’, ‘la fraise’… » 

 

 

À cause de son angiome sur le nez, l’animateur est régulièrement la cible de moqueries de la part de ses camarades. Des moqueries dont il souffre encore aujourd’hui qu’il peine à dire. Mais le pire, ce n’est pas ses camarades…

 

jean-luc-reichmann-terrible-surnom-enfance

« Moi, j’étais la tache. C’est rigolo parce qu’on m’appelait ‘nez rappé’, ‘la fraise’… »

 

–> À lire aussi : Jean-Luc Reichmann : qui est sa femme, Nathalie ?

 

Jean-Luc Reichmann, cette douloureuse humiliation

Lors d’une interview donnée à France Info, Jean-Luc Reichmann revient sur la pire humiliation de sa vie. Alors qu’il n’était encore qu’un enfant, il était régulièrement surnommé la tache. Il s’est donc habitué à être appelé comme ça par ses camarades. Mais le pire, reste à venir. « Le plus délicat, quand j’étais adolescent, c’est un prof de français qui m’a dit ‘La tache, au tableau.’ Là, ça fait mal. »

 

 

Aujourd’hui, c’est une époque révolue. Mais elle a néanmoins laissé des traces pour l’animateur. D’ailleurs, il explique qu’il n’a réussi à traverser cette enfance douloureuse que grâce à sa sœur. Malentendante, c’est elle qui lui a appris à relativiser et à voir le meilleur de la vie.

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 18 Fév 2019
0