Celebrily : le site d’arnaque qui vend des vidéos personnalisées d’influenceurs… sans leur accord !

Qui n’a jamais rêvé de recevoir une vidéo personnalisée de son idole ? C’est ce que proposait le site Celebrily. Problème : aucune des stars présente sur ce site n’avait donné son accord.

Celebrily, l’arnaque version influenceur

Si vous suivez des YouTubeurs ou autres influenceurs, vous êtes peut-être déjà au courant du scandale Celebrily. En effet, ce mercredi 31 juillet, de nombreuses personnalités digitales ont posté le même message : celui de ne surtout pas faire confiance à Celebrily. Ce site web proposait d’acheter des vidéos personnalisées d’influenceurs comme Norman, Kev Adams, Enjoy Phoenix ou même Nabilla. Les prix de ces vidéos allaient d’une vingtaine d’euros à plus de 70€ en fonction du nombre d’abonnés Instagram des personnalités. Mais si certains, comme Tibo InShape, proposaient déjà ce genre de service sur leur propre site, aucun des influenceurs présents sur Celebrily n’avait été prévenu. Le site les a tout simplement ajoutés sans leur accord.

>> À lire aussi : Télécharger facilement et gratuitement des vidéos YouTube en mp3 avec Youzik 

Le site a également impliqué des associations

Dès qu’elles se sont rendues compte de l’arnaque, les personnalités ont prévenu leurs communautés. Le site a été signalé plusieurs fois et a donc fin par être supprimé. Mais en plus d’escroquer des abonnés, Celebrily prétendait également reverser ses bénéfices à des associations. La Croix Rouge, les Restos du Coeur ou la Fondation Abbé Pierre ont ainsi été impliquées dans le scandale. Toutes ont déclaré ne jamais avoir été contactées par le site. Les internautes ont donc vite compris l’arnaque et se sont lancés dans une grande enquête.

>> À lire aussi : Tibo InShape, le youtubeur controversé, payé 20 000€ par l’État pour promouvoir le SNU

La grande enquête des internautes

Tout d’abord, beaucoup ont remarqué qu’il n’y avait pas de Conditions Générales de Vente pourtant obligatoires sur un site à but lucratif. Puis le spécialiste en cybersécurité Baptiste Robert (alias Elliot Alderson sur Twitter) a mené sa petite enquête. Il a découvert qu’un certain Alex Tapio, un étudiant de l’Essec (une école de commerce réputée) se cachait derrière Celebrily Henri Tran, membre du duo de youtubeurs Le Rire Jaune, a confirmé ces dires dans une Instastories. Lui aussi étudiant à l’Essec, il a annoncé que « une enquête interne a été ouverte à l’intérieur de l’Essec » . Alex Tapio a supprimé ses différents comptes sur les réseaux sociaux et ne s’est pour le moment pas adressé à la presse. Mais selon un tweet de la youtubeuse Léna Situations, certains influenceurs comptent porter plainte.

Voilà ce qu’on peut retenir de l’histoire de Celebrily : vérifiez toujours si les Conditions Générales de Vente sont bien présentes sur le site web et surtout n’usurpez pas l’identité des gens. Cela vous apportera toujours des ennuis, surtout quand les internautes mènent l’enquête !

>> À lire aussi :Un youtubeur meurt en direct après avoir mangé des insectes toxiques et des geckos

Publié par Constance le 02 Août 2019
0