Michelle et Barack Obama vont travailler pour Netflix !


L’ancien couple présidentiel américain foait une improbable reconversion. Michelle et Barack Obama vont produire du contenu pour Netflix, la plus grande plateforme de streaming du monde, et viennent tout juste de signer avec un eux un contrat pluriannuel.

 

Le couple Obama en reconversion

L’ancien président des Etats-Unis et son épouse se sont lancés dans la production de séries, films, et documentaires grâce à Netflix. Ce lundi 21 mai, la plateforme américaine a annoncé la nouvelle sur son twitter. « Le président Barack Obama et Michelle Obama ont conclu un accord pluriannuel pour produire des films et des séries pour Netflix, y compris des séries scénarisées, des séries non scénarisées, des docu-séries, des documentaires et des reportages ». Ces contenus seront produits grâce à Higher Ground Productions, une boite de production qu’ils viennent de créer pour l’occasion.

Dans un communiqué, Michelle Obama explique l’ambition de cette reconversion « Barack et moi avons toujours eu foi en la puissance du récit pour nous inspirer, nous faire réfléchir différemment sur le monde qui nous entoure et nous aider à ouvrir aux autres nos esprits et nos cœurs »

 

Tout a été fait pour tenir les utilisateurs de la plateforme informés mais le contenu et la forme des productions restent tus tout comme le montant du contrat.

 

Un outil politique ?

Selon le New York Times, les Obamas ne compte pas utiliser le  projet à des fins politiques pour mener une campagne « anti-trump ».  B.Obama assure, aussi dans le communiqué, vouloir « cultiver et aider à s’affirmer les voix de talent, sources de créativité et d’inspiration qui promeuvent davantage d’empathie et de compréhension entre les peuples ». L’ambition politique prime sur l’ambition rassembleuse.

 

Netflix est ravi de cette collaboration qui souhaite être LA plateforme de nouveaux créateurs de contenu, ils ne pouvaient pas mieux espérer comme collaborateur que, l’homme qui a été un jour le plus puissant du monde.

Publié par Inès Arrom le 25 Mai 2018