Trump veut autoriser les entreprises à licencier leurs employés transgenres en toute légalité

Cette nouvelle note de l’administration Trump dépasse tout entendement et va à l’encontre de toutes les lois d’égalité et de libertés individuelles. L’administration du président demande à la Cour suprême des États-Unis, de ne plus condamner les employeurs qui auraient licencié l’un de leurs employés pour seul motif qu’il serait transgenre. Regardez la vidéo pour comprendre la demande qui a du mal à passer.

> À lire aussi : Donald Trump se verrait bien acheter le Groenland… qui lui répond sèchement !

L’administration de Donald Trump demande à la Cour suprême d’autoriser le licenciement pour des motifs de genre

Dans une note du 16 août, l’administration Trump s’est adressée à la Cour suprême pour faire rappeler que la discrimination sur le lieu de travail pour les personnes transgenres était acceptable…. étant donné que ce cas n’est pas jugé discriminatoire par loi. En effet, selon l’Article VII de la loi fédérale du Civil Rights Act, qui légifère en matière de discrimination à l’emploi, le cas des personnes transgenres n’est pas mentionné. Le président Trump et son entourage basent leurs revendications sur le fait que cette loi anti-discrimination, « n’interdit pas les discriminations contre les personnes trans, fondées sur le simple fait qu’elles soient trans. Le texte ne parle tout simplement pas d’une éventuelle discrimination fondée sur l’identité de genre d’un individu, ou d’une déconnexion entre son identité de genre et de sexe », rapporte le Huffington Post américain.

> À lire aussi : Plus de 10 000 fakes-news pour Donald Trump depuis le début de son mandat !

Cette décision est tout à fait légale selon le Civil Rights Act

Si on prend textuellement le Civil Rights Act de 1964, celui-ci parle de discrimination de l’employeur basée sur le « sexe, l’ethnie, la couleur de peau, la religion et l’origine nationale ». Or, selon l’administration Trump, le mot « sexe » désigne le sexe biologique. Ce qui veut dire que toute autre forme de discrimination est possible. Vous voyez la logique ? Comme la discrimination de genre n’est pas inscrite dans la liste, elle est donc possible…

> À lire aussi : Une adolescente transgenre se fait virer des toilettes des filles par les profs de son lycée

Trump a déjà fait connaître sa position sur le sujet

Donald Trump fait clairement savoir sa position sur le sujet avec ce demande à la Cour suprême d’une application à la lettre de la loi. Mais il avait déjà été très clair, lorsqu’il avait fait marche-arrière, en annulant une décision prise par son prédécesseur. Barack Obama avait autorisé l’intégration des transgenres dans l’armée selon l’identité qu’ils souhaitaient. Trump avait rendu cela totalement impossible, interdisant même aux transgenres à s’engager. La raison évoquée était les « quantités massives de médicaments » que les transgenres prenaient et qui rendaient les opérations militaires dangereuses.

> À lire aussi : Les Etats-Unis voudraient empêcher les transgenres d’être reconnus officiellement

Crédits : Getty, National Archives, AAUW 

 

 

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 24 Août 2019
0