Canada : Le directeur national de la santé publique fond en larmes après avoir commis une énorme bourde (vidéo)

Il s’appelle Horacio Arruda, et c’est le directeur national de la santé publique au Canada. Et depuis quelques semaines, la polémique enfle autour de lui après qu’il ait participé à un clip avec le rappeur Rod le Stod. Sauf que de s’amuser gaiement en dansant tranche complètement avec les circonstances actuelles que traverse le pays, frappé de plein fouet par le Covid-19… Découvrez ses excuses publiques lors desquelles il font en larmes dans la vidéo ci-dessous : 

>> À lire aussi : Edouard Philippe : cette question délicate qui l’a mis dans l’embarras…

Canada : Le directeur national de la santé publique fond en larmes

Au Canada, le Covid-19 fait de plus en plus de cas à travers le pays et la courbe est loin de s’infléchir. Alors évidemment, tous les membres du gouvernement sont sur le pont. À commencer par le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda. Sauf que récemment, il a eu la pire idée du monde en participant au clip du rappeur Rod le Stod.

Publiées sur les réseaux sociaux, les images montrent le médecin entrain de danser et de s’éclater en musique. Alors évidemment, du côté des Canadiens, c’est l’indignation et sur les réseaux, la polémique enfle. À tel point que récemment, il est obligé de donner une conférence de presse. Figé, inquiet et abattu, il apparaît devant les journalistes en avouant avoir fait une erreur et en retenant, à peine ses larmes.

>> À lire aussi : Coronavirus : des « preuves immenses » que le virus vient d’un laboratoire de Wuhan existent-elles vraiment ?

Un malheureux malentendu

Lors d’une conférence de presse, Horacio Arruda revient sur ce malheureux événement qui fait actuellement polémique au Canada. Dans un clip, on le voit danser et s’amuser sur la chanson du rappeur Rod le Stod alors que le pays traverse une crise sanitaire sans précédent. Mais rapidement, le directeur national de la santé publique explique avoir commis une erreur. Ce serait d’ailleurs une erreur naïve dans la mesure où il pensait qu’il s’agirait d’une vidéo destinée à un cercle confidentiel.

C’est la raison pour laquelle il a accepté de se déhancher en musique. En plus, il était persuadé que ces images serviraient à une cause qui lui tenait à cœur. Donc visiblement, il y a eu un quiproquo dans cette histoire. Ce qui est sûr, c’est que le médecin a décrété qu’il ne participerait plus jamais à des projets sur les médias sociaux ou du moins, jusqu’à la fin de la crise sanitaire. Enfin, il finit par s’excuser en insistant sur le fait qu’il ne voulait faire de mal à personne.

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 14 Mai 2020
0