Covid-19 : Donald Trump se soigne à l’hydroxychloroquine… le Président américain infecté ?

Lors d’un point presse ce lundi, Donald Trump a – une nouvelle fois – surpris tous les journalistes présents. Et pour cause ! Le Président de la première puissance mondiale assure prendre de l’hydroxychloroquine depuis une dizaine de jours. Et ce, même si son efficacité n’est pas prouvée. Et ce, même s’il n’est pas infecté par le coronavirus. « Qu’est-ce que vous avez à perdre?» explique-t-il. C’est vrai que vu comme ça. Découvrez ses propos dans la séquence ci-dessous.

A lire aussi : Trump propose une « injection » de désinfectant ou des UV pour lutter contre le Coronavirus, les médecins réagissent !

Donald Trump prend de l’hydroxychloroquine depuis une dizaine de jours

« J’en prends depuis dix jours (…) je prends un comprimé par jour » explique Donald Trump, ce lundi 18 mai lors d’un point presse à la Maison Blanche. Il apporte ensuite une explication pour le moins simple. «J’entends beaucoup de choses extraordinairement positives [sur ce médicament]. Vous connaissez l’expression: qu’est-ce que vous avez à perdre?» Certes, vu de cette façon.

Bien que l’efficacité de ce médicament, vanté en France par le docteur Didier Raoult, ne soit pas prouvée, cela n’arrête pas l’homme politique américain. Un usage préventif, qui ne peut pas faire de mal donc selon le Président. «C’est utilisé depuis 40 ans pour le paludisme (…) Beaucoup de médecins en prennent.» affirme-t-il.

Une prise du médicament avec l’accord de son médecin

Pourtant, il y a quelques semaines encore, les autorités sanitaires des Etats-Unis déconseillaient l’utilisation de ce médicament en dehors d’un cadre spécialisé. Fin avril,  la FDA, Agence américaine des médicaments, annonçait des « risques de troubles du rythme cardiaque » lors d’une prise d’hydroxychloroquine « en dehors d’un milieu hospitalier« .

Donald Trump explique qu’il a eu l’accord de son médecin avant de suivre ce traitement. « Je lui ai dit : «Vous en pensez quoi?». Il m’a répondu : «Si vous le souhaitez». J’ai dit : «Oui, ça me plairait.» Un accord confirmé par Sean Conley, même si celui-ci n’a pas confirmé que l’homme d’affaires prenait effectivement ce médicament, ni reconnu lui avoir prescrit.

Un coup de comm de la part de Donald Trump

Une annonce qui a fait mouche et qui était contrôlée de la part du Président américain. « J’attendais de voir vos yeux s’illuminer quand j’ai dit ça… Oui, j’en prends depuis une semaine et demie et je suis toujours là!». annonçait-il aux journalistes.

Un médicament dont l’efficacité n’est pas encore prouvée. Et visiblement, Donald Trump n’en sait pas beaucoup plus. «C’est très excitant. Je pense que cela pourrait changer la donne. Ou peut-être pas. Mais d’après ce que j’ai vu, cela pourrait changer la donne».

Enfin, celui-ci affirme également que d’autres personnes ont cet usage préventif du médicament. «Vous seriez surpris de découvrir combien de personnes en prennent, en particulier celles qui sont en première ligne. Avant de l’attraper [le virus]». Donald Trump et son vice-président Mike Pence sont tous les deux surveillés de très près. En effet, plusieurs personnes dans l’entourage des deux hommes ont été testées positives. Ils sont testés régulièrement et limitent leurs contacts au strict minimum.

A lire aussi : Coronavirus : Donald Trump recommande l’écharpe comme masque de protection…

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Tom le 19 Mai 2020
0