Pour son arrivée en Grande-Bretagne, Donald Trump a été accueilli…par un pénis géant !

Pour contester la venue de Donald Trump au Royaume-Uni, un étudiant anglais a décidé de tondre un énorme pénis dans un champ avec pour inscription « le chan­ge­ment clima­tique est une réalité. »

Quand un politique arrive dans un pays pour une visite officielle, il est généralement accueilli par des fleurs, des chants, des trompettes ou encore des applaudissements. Néanmoins, pour une visite d’état de trois jours, le président des Etats-Unis n’a pas été reçu de la meilleure des manières dans le pays britannique.

>>> À lire en plus : On a trouvé le meilleur sosie de Donald Trump !

Un pénis pour accueillir Donald Trump

Born Eco, un britannique de 18 ans a décidé d’accueillir Donald Trump d’une manière plutôt originale. Il a tondu un pénis géant dans un champ pour que le président des USA puisse le voir quand son avion atterrira. Il n’a pas hésité à accompagner ce dessin d’un message « Oi Trump » et à découper à côté un ours polaire avec la phrase « Le changement climatique est réel. »

Le jeune garçon a partagé ses photos sur son compte Twitter: « Devinez qui a été occupé aujourd’hui à tondre un message au président Trump sous la trajectoire du vol en direction de Stansted ? S’il vous plaît, partagez et voyons dans quelle mesure nous pouvons propager l’accueil! » écrit-il.

>>> À lire en plus : Plus de 10 000 fakes-news pour Donald Trump depuis le début de son mandat !

Donald Trump traite le maire de Londres de « loser »

Peu avant son arrivée à 9h du matin et connu pour ses tweets aussi instables et lunaires les uns que les autres, Donald Trump n’a pas manqué d’envoyer un pic au maire de la capitale britannique, Sadiq Khan: « Sadiq Khan a fait un travail épouvantable en tant que maire de Londres et a été bêtement ‘méchant’ envers le président en visite des États-Unis, de loin le plus important allié du Royaume-Uni. C’est un grand perdant qui devrait se concentrer sur le crime à Londres, pas moi. » balance t-il.

Ses propos sont en réaction aux paroles de Sadiq Khan lui-même. Dans un quotidien, le politique de 48 ans réagissait à la venue de l’homme d’affaires de 72 ans en Grande Bretagne: « Le président Trump est juste l’un des exemples les plus extrêmes d’une menace globale grandissante«  et l’avait comparé aux fascistes.

>>> À lire en plus : « Ferme ta gueule » , « connard », « ignoble ordure » : volées d’insultes entre Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit en direct sur le plateau de TF1

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Églantine le 03 Juin 2019
 
0