En allant voter aux Européennes, un détenu s’est…évadé !

Ce dimanche, à l’occasion des élections européennes, un détenu de la maison d’arrêt d’Eysses (Lot-et-Garonne) s’est enfui après être allé voter.

 

En France, pour la première fois, une partie des détenus ont pu choisir leur candidat pour les élections européennes. En début de semaine dernière, entre lundi et mercredi, environ 5 000 détenus avaient pu voter par correspondance. Un changement puisqu’auparavant ils pouvaient seulement voter par procuration ou s’ils obtenaient un permis de sortie le jour de l’élection. Face à ce regain démocratique, certains en ont profité pour…se faire la malle comme un détenu de la prison d’Eysses.

>>> À lire en plus : Affaire Weinstein : Un accord financier trouvé avec ses accusatrices

Le détenu avait obtenu une permission de sortie pour aller voter

En détention pour proxénétisme, un détenu d’une quarantaine d’années a profité des élections européennes pour s’évader. Selon La Dépêche du Midi, l’administration pénitentiaire lui avait donné une permission de sortie pour aller voter à Villeneuve-sur-Lot, commune du sud-ouest. D’après le personnel pénitentiaire, l’homme a « bien voté«  dans sa commune « vers 9 heures« , cependant « vers 12 heures, le personnel de l’établissement a constaté qu’il n’était pas revenu. » a déclaré le quotidien.

Pour le syndicat FO-pénitentiaire, ce geste est considéré comme un motif d’évasion puisqu’il ne bénéficiait pas de semi-liberté: « D’autres prisonniers ont bénéficié de la même permission et ont regagné leur cellule. Sur les permissions de sortie, ce type d’évasion arrive parfois. » Il est actuellement recherché par les autorités françaises.

>>> À lire en plus : La petite-amie du fils du Premier ministre danois forcée à quitter le pays à cause d’une loi sur l’immigration

Le Rassemblement National largement en tête chez les détenus français

Après avoir voté entre lundi et mercredi pour élire leurs politiques au Parlement européen, les détenus en droit de voter ont connu leurs résultats. Selon le porte parole du ministère de la Justice, Youssef Badr, qui a organisé la dépouille des bulletins de vote, la liste de Marine Le Pen, Rassemblement National, a été largement plébiscitée avec 23,52 % des voix des détenus.

En seconde place, le parti de la France Insoumise récolte 19,68 %, un score largement supérieur au national (6,5 %). Avec un taux de participation à quasiment 85%, les détenus sont 9% à avoir voté la République en Marche, une dégringolade pour Emmanuel Macron qui récolte 22,41% au niveau national, et 8,93% pour Europe Écologie Les Verts. Pour l’administration pénitentiaire, ce procédé inédit est une réussite: « Ils ont démontré leur motivation et peuvent désormais se régulariser pour un prochain scrutin. »

>>> À lire en plus : François Hollande : ce gros regret qu’il évoque pour la première fois

Publié par Églantine le 27 Mai 2019
0