François Hollande : ce gros regret qu’il évoque pour la première fois

 

Deux ans après avoir laissé son fauteuil de président de la République à Emmanuel Macron, François Hollande se montre nostalgique. L’ancien chef d’Etat était l’invité de la matinale de RMC/BFM ce jeudi matin. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, il avoue regretter aujourd’hui de ne pas s’être présenté à l’élection présidentielle de 2017. Pour rappel, François Hollande très impopulaire à la fin de son quinquennat, avait promis de faire connaître sa décision sur le sujet au mois de décembre 2016. Il avait alors surpris la plupart des observateurs de la classe politique en annonçant finalement au début du mois qu’il ne serait pas candidat à son propre succession.

>>>À lire aussi : François Hollande de retour plus fort que jamais dans la vie politique ?

À l’époque, la perspective d’un duel Le Pen – Fillon au second tour

La décision courageuse de François Hollande, saluée par bon nombre d’experts politiques, s’inscrit à l’époque dans un contexte politique très défavorable pour la gauche. Fraîchement désigné candidat des Républicains après avoir terrassé Nicolas Sarkozy puis Alain Juppé lors des primaires, François Fillon s’impose alors comme le favori de l’élection. Les sondages prédisent un duel Fillon – Le Pen au second tour, Emmanuel Macron, ancien ministre de l’économie sous François Hollande, n’arrive qu’en troisième position.

Dans la crainte d’un remake de l’élection présidentielle de 2002 où la droite (Chirac) et l’extrême-droite (Le Pen) s’étaient affrontées au second tour, Hollande annonce finalement qu’il ne se représente pas. Le locataire de l’Elysée préfère alors éviter la division de la gauche puisque sa candidature aurait siphonné les voies d’Emmanuel Macron et conforté plutôt Marine Le Pen et François Fillon. Problème, tout évolue très vite en politique.

>>>À lire aussi : Julie Gayet, cette confidence étonnante sur son couple avec François Hollande

François Hollande regrette de ne pas s’être présenté à la présidentielle en 2017

Un mois après l’annonce de François Hollande, la donne change du tout au tout. Chahuté par l’affaire ciblant son épouse Pénélope, François Fillon dégringole dans les sondages. Trop tard, le Président ne peut plus faire machine-arrière et annoncer sa candidature de manière opportuniste. Un sujet abordé par Jean-Jacques Bourdin ce jeudi matin : « Vous avez regretté de ne pas vous être représenté, franchement ? » « Franchement, oui. Je vous réponds oui » admet François Hollande. « Ça veut dire que vous avez pris votre décision un peu vite ? » Réponse de l’ancien président : « Sans doute. Parce que j’avais promis de la donner au mois de décembre… Mais j’aurais pu attendre quelques semaines, la situation politique était changée. Je n’aurais peut-être pas été élu, mais au moins j’aurais pu défendre mon bilan. » Et affronter les Gilets jaunes un an et demi plus tard ?

>>>À lire aussi : Gilets jaunes, François Hollande reconnaît avoir sa « part de responsabilité »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 23 Mai 2019
0