Scandale : des masques, à destination de la France, rachetés par les américains sur le tarmac de l’aéroport !

Depuis le début de cette crise sanitaire, les états affrontent une pandémie redoutable. En effet, le manque de masques se fait ressentir dans la majorité des pays touchés. Les États-Unis sont prêts à tout: ils ont racheté des masques chinois à la dernière minute, alors qu’ils devaient être envoyés en France. Retour sur cet acte sans pitié.

À lire aussi: Toute la population va t-elle devoir porter un masque à la fin du confinement ?

Le rachat de masques sur le tarmac de l’aéroport

Cette information nous vient du président de la Région Grand Est, Jean Rottner. En effet, il affirme que des masques prêts à s’envoler pour la France ont été rachetés en catimini par les américains, sur le tarmac de la piste de décollage. Drôle de manière d’agir.

De plus, cet homme politique a affirmé, sur RTL, être épuisé de se battre pour du matériel médical. « C’est compliqué, on se bat 24 heures sur 24″ . 

« Moi, j’ai une petite cellule au niveau de la région qui travaille d’arrache-pied pour, avec les commanditaires, pouvoir gagner ces marchés. Et effectivement, sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre. Et moi, j’ai été très heureux de voir arriver cet avion chez nous hier soir » . 

En effet, le président de la Région Grand Est a commandé un total de cinq millions de masques, financés par le budget de la région. La commande est arrivée à bon port, heureusement. En effet, cette région affronte d’arrache-pied, depuis plusieurs jours, l’épidémie de coronavirus. 

Une technique courante

En effet, cette technique de rachat semble avoir été utilisée à plusieurs reprises. En effet, c’est pourquoi la région Paca a décidé de passer commande via un autre moyen: « finalement décidé de passer par le biais de Ceva, la filiale logistique de la CMA-CGM » , une compagnie maritime d’affrètement français.

« Au moins, je suis sûr que personne ne va me les acheter sur le tarmac. Normalement, ils sont sur la route vers l’aéroport. Mais je reste d’une prudence de Sioux, c’est un parcours du combattant incroyable » . Cette affirmation semble démontrer que cette technique est courante, depuis le début de la crise sanitaire.

Pour remédier à ce fléau, le Président de la République française a promis « l’indépendance pleine et entière » de la France en matière de production de masques. En temps de guerre, tous les coups sont permis. Malheureusement, la France va devoir redoubler d’efforts pour éviter une perte de masques, à cause de la concurrence malveillante de certains autres pays.

Source: France info. 

À lire aussi: ON VOUS CROIT : Un site pour venir en aide aux femmes battues pendant le confinement !

Publié par Salomee le 02 Avr 2020
0