Reprise de l’école : les nouvelles annonces du gouvernement viennent de tomber !

La Commission des affaires culturelles et de l’Éducation a écouté les propos de Jean-Michel Blanquer concernant l’organisation de la rentrée des classes, prévue le 11 mai 2020. Le Ministre de l’Education vient d’annoncer que la reprise des cours à partir du 11 mai pourrait se faire en fonction de l’âge, les plus petits étant prioritaires. De plus, il insiste sur les conditions sanitaires indispensables à respecter dans les établissements. Retour sur les nouvelles annonces du gouvernement.

À lire aussi: Déconfinement : le retour à la vie normale ne se fera pas le 11 mai

Une reprise des cours différente en fonction de l’âge, la décision du Ministre de l’Éducation

Tout comme le déconfinement, la rentrée des classes sera « progressive » , affirme le Ministre de l’Éducation. En effet, « le 11 mai, nous n’aurons pas tous les élèves qui reprendront la classe, comme si on reprenait les choses normalement » . Il faut donc anticiper ce retour progressif et choisir qui pourra retourner à l’école dès le 11 mai 2020.

Jean-Michel Blanquer opte donc pour une reprise différente en fonction de l’âge. En effet, « les classes de grandes sections, de CP et de CM2«  retourneront à l’école dès la semaine du 11 mai, après une pré-rentrée organisée pour caler l’organisation des professeurs.

Ensuite, les classes de 6ème et les 3ème au collège, les classes de 1ère et de terminale au lycée ainsi que les ateliers industriels dans les lycées professionnels seront amenées à rouvrir durant la semaine du 18 mai, soit une semaine après les plus petits. Enfin, « l’ensemble des classes » feront leur rentrée la semaine du 25 mai 2020. 

« Nous laisserions des marges de souplesse localement » , a précisé le Ministre. Dans ce contexte de crise, il faut prendre en considération les spécificités des territoires et des établissements. Il n’est pas question de précipiter les choses et voir l’épidémie se ranimer.

Les modalités de reprise des cours !

Le Ministre de l’Éducation assure vouloir organiser des cours ne regroupant pas plus de 15 élèves, pour respecter une distanciation sociale de sécurité. De coup, les élèves pourront se retrouver dans quatre situations : soit en demi-groupe, soit en enseignement à distance, soit en salle d’étude ou soit en activité physique à l’extérieur « si la commune est en mesure d’en mettre en place » . 

C’est pourquoi Jean-Michel Blanquer souhaite laisser une marge de manoeuvre au niveau local, afin de permettre une réelle adaptation de ces règles au terrain. Bien que l’école soit obligatoire, les parents pourront décider de ne pas envoyer leurs enfants à l’école, à la seule condition de suivre les enseignements à distance.

À côté, les gestes barrières doivent être impérativement respectés par les élèves et professeurs. Pour cela, du gel hydroalcoolique et du savon seront mis à disposition, sans rupture. Le ministre le rappelle, si ces conditions ne sont pas remplies, « l’école n’ouvrira pas » car la sécurité sanitaire « passe avant tout » . 

Ce plan sera précisé durant les prochaines semaines. En effet, des discussions sont encore attendues avec les organisations syndicales d’enseignants, les élus et les fédérations de parents d’élèves, pour rendre compte des inquiétudes de chacun.

Le Ministre de l’éducation n’est pas dupe. Le 11 mai ne sonne pas la fin d’une bataille. Il espère d’ailleurs que cette organisation soit rodée « en juin » .

Source: BFMTV.

À lire aussi: Coronavirus : cette pratique qui a explosé pendant le confinement !

 

 

En savoir plus sur : - - - - - - - -

Publié par Salomee le 21 Avr 2020
0