Obliger les hommes à subir une vasectomie, une proposition hors du commun qui pourrait arriver !

Une élue américaine a proposé, dans un projet de loi bien réel, d’obliger les hommes à subir une vasectomie. Cette prise de position est une provocation à l’encontre des porteurs de la législation très stricte sur l’avortement qui est actuellement en cours d’examen en Alabama.

À lire aussi: Loi Avia : quand la lutte contre la haine en ligne semble ébranler la liberté d’expression !

Une provocation derrière le projet de loi obligeant la vasectomie

La démocrate Rolanda Hollis a porté son projet de loi, devant la Chambre des représentants de l’Alabama, le jeudi 13 février. Le texte stipule l’obligation pour tous les hommes de subir une vasectomie à l’âge de 50 ans ou à partir du troisième enfant biologique. Bien entendu, le coût de cette opération serait à leurs dépens.

Il s’agit d’une réaction de la démocrate après le vote, en Alabama, d’une loi très stricte interdisant pratiquement l’avortement.

En effet, le texte compare l’interruption volontaire de grossesse (IVG) à un homicide. Une peine allant jusqu’a 99 ans de prison est prévue pour les médecins acceptant de pratiquer une IVG. Seules exceptions: urgence vitale pour la mère ou « anomalie létale » du foetus. De quoi faire perdre les pédales à de nombreuses personnes, en particulier les femmes victimes de viols.

Cette proposition choque et c’est le but. La preuve que ce même choc devrait se produire lorsqu’un projet de loi interdisant l’avortement pointe le bout de son nez.

Heureusement, pour le moment, la loi a été bloquée par la justice américaine, qui examine son fond. Le combat est tout de même loin d’être gagné…

La démocrate explique cette initiative

Dans un communiqué de presse, rendu public par le média ABC News, Rolanda Hollis explique que son projet de loi sur la vasectomie n’est pas un projet sensé. Il s’agit juste d’une façon de dénoncer la législation, encore en suspension, interdisant l’avortement en Alabama.

Elle affirme que «Les hommes ne devraient pas légiférer sur ce que les femmes font de leur corps», et elle a bien raison.

Une chose est sûre, ce projet de loi aura bien fait parler de lui.

À lire aussi: Il est père de 9 enfants et découvre un jour qu’il est stérile ! (vidéo)

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Salomee le 23 Fév 2020
0