« Tous des cons, Alexandre, sois zen et fort » : des sms embarrassants entre Alexandre Benalla et l’Elysée dévoilés !

 

Un an après le début de l’affaire Benalla, le journal Le Monde a révélé que le téléphone « perdu » de l’ex garde du corps d’Emmanuel Macron a été retrouvé. Ce dernier contiendrait des messages intrigants entre Alexandre Benalla et…l’Elysée.

L’Affaire Benalla n’en finit plus de connaître de nouveaux rebondissements. Depuis plus d’un an, l’ex-homme de confiance d’Emmanuel Macron ne cesse d’accaparer l’espace médiatique. Le 21 juillet 2018, Alexandre Benalla soutenait à la police qu’il avait égaré son portable personnel : “Je l’ai perdu (…) Je ne l’ai plus (…) Je ne souhaite pas donner d’élément sur ce téléphone. » Après avoir révélé les violences d’Alexandra Benalla lors de la manifestation du 1er mai, le mythique journal Le Monde a dévoilé que le jeune homme de 27 ans n’avait finalement pas perdu ce fameux smartphone personnel. Le portable a même émis des messages dès le lendemain de sa garde à vue, le 22 juillet 2018 avec le chef de cabinet de Brigitte Macron, Pierre-Olivier Costa, dont des sms très embarrassants pour sa défense.

Le salaire exorbitant d'Alexandre Benalla dévoilé

>>> À lire en plus : Affaire Benalla : une bande-dessinée sur le scandale publiée à l’automne 2019

Sms entre Alexandre Benalla et Emmanuel Macron

Pourtant supprimés, les messages entre Benalla et des responsables de l’Élysées ont été retrouvés dont un texto avec Jean-Luc Minet, commandant militaire en second de la présidence de la République : « Tous des cons Alexandre sois zen et fort c’est le patron qui décide et à 30 000 kilomètres, il ne décide rien te concernant (ndlr Emmanuel Macron se trouvait à ce moment là en Australie pour un voyage officiel) » écrivait-il, le 1er mai 2018.

Néanmoins, le plus gênant pour l’Elysée est qu’une autre conversation aurait été retrouvée entre Alexandre Benalla et…Emmanuel Macron : « Monsieur le Président, hier après-midi j’ai été invité par la Préfecture de Police à observer de l’intérieur la manifestation du 1er mai, j’ai donc été équipé d’un casque et intégré à une équipe de policiers en civil et accompagné par un major de police. En fin d’après-midi nous nous sommes retrouvés place de la Contrescarpe, où la situation a plus que dégénéré, je ne me suis alors pas cantonné à mon rôle d’observateur. La scène assez violente a été filmée et même si on ne m’identifie pas très nettement je suis reconnaissable. Cette vidéo tourne actuellement sur les réseaux sociaux. Alexandre » a t-il écrit au Président de la République, quelques heures après l’incident sur la place de la Contrescarpe.

>>> À lire en plus : Révélations ! Pour la première fois, Brigitte Macron se confie sur l’affaire Benalla

Des comptes de campagne troubles

Après avoir annoncé l’avoir perdu, Alexandre Benalla affirmait que les données du smartphone en question se trouvaient sur une clé USB. Cependant en février dernier, il a assuré que cette dernière avait été « perdue dans des déménagements successifs. » En plus de ces messages troublants, Le Monde a révélé que plusieurs dépenses liées au service de sécurité d’Emmanuel Macron pendant sa campagne n’ont pas été passées au crible par la Commission des comptes de campagne et des financements politiques dont des versements en liquide, des notes de frais non remboursées ou des membres non déclarés. 

>>> À lire en plus : Alexandre Benalla : 11 000 euros d’allocations chômage alors qu’il assurait être en CDI !

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Églantine le 30 Juil 2019
 
0