Trump propose une “injection” de désinfectant ou des UV pour lutter contre le Coronavirus, les médecins réagissent !

Dans un discours publié sur les réseaux, le Président américain cherche à tout prix des solutions pour se débarrasser du covid-19, qui met à mal les États-Unis et remet en question l’organisation du pays. Il tente, sans connaissance, de livrer des hypothèses de traitements de la maladie, notamment utiliser les UV ou encore injecter du désinfectant directement dans le corps.

Les médecins connaissent les dangers de telles spéculations et y voient un risque accru d’auto-médication des citoyens,  traumatisés par l’épidémie. Retour sur les réactions des médecins américains. Découvrez la vidéo ci-dessous:

À lire aussi: Après avoir passé 44 ans en prison il devait sortir dans quelques jours mais un drame s’est produit !

Un briefing quotidien de Trump influencé par la sortie d’une nouvelle étude

Le Président des États-Unis se retrouve dans une situation urgente. Comme les autres pays du monde, il doit diriger un pays atteint gravement par une crise sanitaire. Lors de son briefing quotidien à la Maison Blanche, le Président a spéculé sur des potentiels traitements qui pourraient fonctionner.

En effet, un responsable du département de la sécurité intérieure lui avait présenté, plus tôt, les résultats préliminaires d’une étude. Or, ce n’est pas exactement des traitements qui y sont présentés mais des produits qui auraient une influence significative sur le virus. En effet, l’étude indiquerait que le l’humidité, le soleil et les UV réduiraient significativement la puissance du virus présents sur les surfaces ou dans l’air. De plus, l’Eau de Javel tuerait le covid-19 en 5 minutes chrono quand l’alcool à 90° le ferait en 30 secondes.

Le Président a vu ces observation comme des solutions pour traiter la maladie. C’est pourquoi il s’est questionné, à haute voix, sur l’utilité d’une potentielle “injection” de désinfectant dans le corps : “supposons qu’on frappe le corps avec des UV ou une lumière forte (…) et supposons qu’on amène la lumière à l’intérieur du corps à travers la peau (…) Et il y a le désinfectant… est-ce qu’on pourrait faire quelque chose avec une injection?” .

Il continue en s’adressant directement au corps médical : “est-ce qu’on pourrait faire quelque chose comme ça, avec une injection à l’intérieur ou… presque comme un nettoyage. Car vous voyez, ça va dans les poumons… Ça serait intéressant de tester ça. Je voudrais que vous demandiez à des docteurs en médecine s’il y a moyen d’appliquer de la lumière ou de la chaleur pour neutraliser le virus” .

Il attendait une réponse des professionnels, Donald Trump n’a pas dû prendre son mal en patience pour l’avoir.

La réaction des professionnels face à des propos jugés dangereux

Le chef du gouvernement a sûrement oublié qu’il s’adressait à un population terrorisée par cette maladie et pour certains se retrouvant dans une situation plus que précaire. En effet, des propos de la sorte peuvent être mal interprétés et pousser à l’auto-médication. Les médecins ont réagi et tiré la sonnette d’alarme.

Durant son discours, Deborah Birx, doctoresse faisant partie des conseillers du Président, semble anéantie pas ce discours. Trump n’hésite pas à la relancer pour avoir son avis en direct : “Deborah, avez-vous déjà entendu parler de la chaleur ou de la lumière face à ce virus ?” , réponse à laquelle elle répond : Pas comme un traitement. La fièvre est une bonne chose, ça aide votre corps à répondre” . Cette réponse n’a pas su satisfaire le Président américain, qui a continué son discours sans l’écouter davantage.

Sur Twitter, des spécialistes ont fortement réagi aux propos de Donald Trump pour alerter la population des dangers de ces spéculations. Par exemple, Bryan Hayes, un pharmacien américain écrit “s’il vous plaît, ne faites pas ça. Respectueusement, tous les toxicologues” . Interviewée par NBC News, la scientifique Esther Choo rejoint l’avis du pharmacien : “l’idée d’ingérer ce qui est une toxine connue, des désinfectants, de l’alcool à 90… C’est quelque chose dont on s’inquiète toujours avec les enfants ou les personnes qui tentent de se suicider.” . À côté, la Food and Drug Administration alerte aussi sur les méfaits des “injections” de désinfectants.

Selon le pneumologue Vin Gupta, cette intervention était “dangereuse et irresponsable” et pousserait les citoyens à l’auto-médicalisation. C’est ce qu’il s’était d’ailleurs passé avec la chloroquine, lorsque Trump avait vanté les mérites de ce traitement sans prendre les mesures de précaution nécessaires.

À vouloir aller trop vite, le Président des États-Unis risque de se brûler les ailes.

Source: 20 minutes. 

À lire aussi: 4000 loyers annulés au mois d’Avril dans cette ville !

Publié par Salomee le 24 Apr 2020
0