Découvrez la situation déplorable des migrants entre la Grèce et la Turquie, dans cette vidéo choc ! (Vidéo)

Depuis le 28 février 2020 et la décision de la Turquie d’ouvrir sa frontière avec l’Union Européenne, notamment avec la Grèce, des débordements ne cessent de se produire… En effet, cette vidéo, démontrant les gardes-côtes grecs s’en prendre violemment à une embarcation de migrants, a fait réagir des élus de gauche en France. Cette nouvelle crise migratoire peut entraîner une violente déshumanisation de ces personnes déjà vulnérables. Découvrez ci-dessous la vidéo :

À lire aussi: A quoi ressemblait le monde il y a 300 millions d’années ? (photos)

Une pression de la Turquie sur les états européens : les migrants sont les premières victimes

Depuis cette décision prise par le Président Erdogan, des milliers de migrants tentent de passer illégalement la frontière de l’Union Européenne. En 2016 avait été conclu un pacte entre l’Union Européenne et la Turquie: contre le versement d’une somme de 6 milliards d’euros, Ankara devait lutter contre les passages illégaux. 

La Turquie tente de faire pression sur l’Union Européenne. En effet, Erdogan s’est engagé dans une lutte militaire le 9 octobre contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie. Le but annoncé par le Président turc est d’empêcher la création d’un passage terroriste à sa frontière, et particulièrement d’éviter la création d’une région autonome kurde. En effet, les Kurdes sont un peuple sans territoire, ils vivent entre la Turquie, la Syrie, l’Iran et l’Irak. Le problème étant qu’Erdogan considère les YPG, combattants kurdes soutenus par les alliés occidentaux, comme des terroristes. Pour en savoir plus sur le fond de cette offensive, consultez cet article de FranceInfo.  

Pourquoi faire pression sur l’Union Européenne ? La Turquie tente d’obtenir le soutien des états occidentaux dans sa lutte armée menée en Syrie. 

La chancelière allemande Angela Merkel s’est élevée contre cette décision d’Erdogan, lui reprochant de faire pression “sur le dos des réfugiés” .

Une réunion doit se tenir ce mercredi 4 mars à Bruxelles entre les ministres de l’intérieur des états européens afin de trouver une solution pour aider la Grèce et la Bulgarie à gérer cette crise migratoire dramatique.

Un nombre de migrants estimé à 13 000

Selon l’Organisation Internationale des migrations, environ 13 000 migrants se sont massés le long de la frontière grecque. Un désastre humanitaire.

L’agence Frontex, responsable du contrôle des frontières extérieures de l’Union Européenne, a annoncé dimanche un niveau d’alerte « pour toutes les frontières avec la Turquie à élevé » .

Le problème de cette arrivée massive est le suivant : nombreuses sont les exactions commises sur les migrants cherchant par tous les moyens de fuir les conflits qu’ils subissent depuis bien trop longtemps.

Il faut impérativement trouver une solution pour gérer cette crise. Car comme le rapporte Le Monde, cette situation peut vite dégénérer : les habitants de l’île grecque de Lesbos ont empêché un groupe de migrants d’accoster, les migrants découpent des trous dans les clôtures frontalières, les policiers et militaires renforcement leurs patrouilles…

Depuis la crise migratoire de 2015, la Grèce héberge plus de 40 000 migrants qui sont déjà agglutinés dans des camps de fortune. Une situation à suivre de près…

À lire aussi: Le monde a bien changé et ces photos le prouvent

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Salomee le 03 Mar 2020
0