Une fillette de 13 ans affirme être enceinte d’un garçon de 10 ans

Les téléspectateurs russes ont pu assister à un spectacle inquiétant en direct à la télé. Un drame familial s’est réglé en public. Une fillette de 13 ans a accusé un garçon de 10 ans de l’avoir mise enceinte. N’ayant jamais eu de rapport sexuel avec une autre personne que lui, elle affirme qu’il sera le père de son futur enfant. Cependant, après examen médical, le docteur qui a ausculté le garçon affirme que celui-ci n’est pas encore sexuellement mature. Autrement dit, il ne produit pas encore de spermatozoïdes.

> À lire aussi : Scandale : il viole une fillette de 12 ans qui tombe enceinte et il obtient la garde partagée de cet enfant

Une fillette prétend que son petit-ami de 10 ans l’a mise enceinte

En Russie, une famille dévastée est venue étaler ses problèmes sur un plateau télé. Les deux enfants sont apparus, visages découverts, entourés d’une équipe de psychologues et de médecins, jouant le rôle de témoins et d’avocats des différents protagonistes. La fillette, âgée de 13 ans, est enceinte de 8 semaines. Elle affirme que le père de son futur bébé est Vanya, 10 ans, étant la seule personne avec qui elle a des relations sexuelles. Le présentateur Andreï Malakhov a alors fait intervenir l’urologue et andrologue Evgeny Grekov, qui examiné l’enfant avant l’émission. « Nous avons reçu les résultats du laboratoire et les avons vérifiés à trois reprises, donc il n’y a aucune erreur possible. Il n’y pas de spermatozoïdes. Il est toujours un enfant ».

> À lire aussi : À 23 ans, elle est aussi grande qu’une enfant de 6 ans et a réussi à tomber enceinte bien que les médecins lui disaient le contraire ! (vidéo)

Le médecin affirme que le garçon n’est pas encore pubère

Le médecin continue : « Il ne produit même pas de testostérone. Et pour votre information, il a toujours des organes sexuels d’enfant. La puberté n’a pas encore commencé ». Ce constat est embarrassant, car cela exclut totalement l’éventualité qu’il soit celui qui a mis enceinte l’adolescente. L’adolescente cache ou nie d’autres rapports sexuels peut-être encore plus tabous. Un autre témoin est venu sur le plateau. Il s’agit d’un voisin de cette famille qui habite à Jeleznogorsk, une ville industrielle nucléaire de Sibérie. Le voisin affirme être témoin que la fillette aurait eu des rapports avec un autre homme plus âgé. « Ils veulent simplement faire porter le chapeau au garçon », dénonce le voisin.

> À lire aussi : Rennes : après avoir nié pendant 4 ans, il avoue avoir violé et agressé sexuellement 14 mineurs, dont ses filles

L’adolescente n’aurait eu de relations sexuelles avec personne d’autre

L’adolescente, qui s’appelle Darya, n’en démord pas et continue à accuser Vanya. « C’était l’idée de Vanya. Mais ça ne me dérangeait pas. Il a fermé la porte et laissé la clé dans le verrou pour que maman ne puisse pas ouvrir. J’avais un peu peur d’avoir mal. Ça a un peu fait mal mais après tout était normal. J’étais un peu honteuse et on s’est cachés sous les couvertures. Je ne savais pas qu’à 10 ans on pouvait faire des choses comme ça ». De son côté, la jeune fille a son psychologue, qui lui, soutient qu’elle dit la vérité et qu’elle n’a jamais eu de relation sexuelle avec quelqu’un d’autre. « Je suis en mesure de dire qu’elle n’a eu aucun autre contact avec un garçon ou un homme, elle n’a eu que Vanya comme partenaire sexuel ». Les parents ont décidé d’aller au bout de la grossesse et d’aider leur fille à éduquer son bébé. Des tests ADN seront réalisés à sa naissance pour tirer la question de la paternité au clair.

> À lire aussi : Une fillette de 10 ans, violée par son propre frère était enceinte de 8 mois…

Crédits : East2West News

En savoir plus sur : - - -

Publié par Nicolas F le 27 Jan 2020
0