« Votre fille est trop grande pour être dans une poussette » : le coup de gueule d’une maman sur Facebook

Quand quelque chose ou quelqu’un touche à leurs enfants, les mamans adorent relayer ça sur Facebook. Et c’est ce qui s’est produit dernièrement avec une publication de Rachel Bitmead. Elle est maman d’une petite fille de 5 ans, que nous appellerons Mademoiselle M., comme Rachel le fait dans son message. Et cette maman, eh bien il se trouve qu’elle en a ras la casquette de supporter les commentaires des gens. Tous dirigés vers sa fille, parce qu’elle est trop grande pour être dans une poussette.

1The Mighty
2Instagram / LifeofmyFamilyandMe

Voilà son petit coup de gueule sur les réseaux sociaux :

 

« Cette lettre ouverte s’adresse à tous ceux qui ont regardé et jugé ma fille ces derniers jours – qui l’ont épié en fronçant les sourcils, qui ont murmuré derrière mon dos pensant que je n’entendais pas.

 

Venez plutôt me demander pourquoi ma fille se trouve dans cette poussette puisqu’elle est trop grande pour y être.

 

La raison pour laquelle Mademoiselle M, ma fille, s’assoit dans une poussette (et elle n’a pas l’air heureuse d’y être) est parce qu’elle souffre du syndrome d’hypermobilité articulaire.

 

Lorsqu’elle marche un peu plus que d’ordinaire ou lorsqu’il fait trop chaud, son corps la fait souffrir. Elle a alors très mal aux jambes, aux chevilles, ainsi qu’aux pieds.

3Instagram / LifeofmyFamilyandMe

Donc en gros, elle ne peut plus marcher pendant un certain moment sans avoir besoin d’être portée.

Et même lorsque je la porte, elle ne peut plus entourer ses jambes autour de moi pour se tenir. Et c’est tout simplement parce qu’elle n’a plus assez de force dans les jambes.

Honnêtement, j’ajouterais même que mon dos ne supporte plus de la porter pendant de trop long moments.

Elle est sous traitement anti-inflammatoire pour la soulager jusqu’à ce qu’elle aille mieux.

4Instagram / LifeofmyFamilyandMe

D’ailleurs, elle n’a pas tout le temps besoin de cette poussette.

Elle a même réussi à s’en passer durant une année entière. Mais depuis que nous sommes partis en vacances, elle a marché beaucoup plus et a atteint ses propres limites.

 

Je n’ai malheureusement pas pensé à prendre la poussette lorsque nous sommes partis. Si seulement je l’avais fait. Car mon pauvre Monsieur M a dû la porter à de très nombreuses reprises.

5Instagram / LifeofmyFamilyandMe

Lorsque nous sortons, je questionne Mademoiselle M au sujet de ses jambes à haute voix.

 

Je lui demande alors, Comment vont tes pieds ?. Ou bien : Est-ce que les médicaments contre la douleur te font du bien ? J’espère que tu pourras à nouveau remarcher près de nous très bientôt.

 

Je le fais pour que les passants sachent qu’il y a une bonne raison pour que Mademoiselle M soit dans une poussette.

 

Et d’ailleurs, ça m’énerve de le faire.

6Instagram / LifeofmyFamilyandMe

Alors la prochaine fois que vous voyez un enfant dans une poussette et que vous pensez qu’il est trop grand pour s’y trouver, ne jugez pas. Ou simplement, vivez avec le fait que l’enfant ou le parent est fainéant. Évitez de murmurer dans le dos des parents ou de jeter un regard désapprobateur vers eux.

Premièrement, un enfant qui se trouve dans une poussette, ça ne regarde que lui (ou elle). Et deuxièmement, l’enfant en question pourrait avoir une très bonne raison de se trouver dedans.

De la part d’une maman en colère dont il arrive que la fille ne puisse pas marcher sans souffrir. »

Source à la une : Instagram / LifeofmyFamilyandMe

En savoir plus sur : - -

Publié par Charlene le 15 Sep 2016
0