Des manifestants nus se cachent les parties intimes avec des tétons géants pour protester contre la censure de Facebook

Depuis quelques temps déjà, Facebook a des règles de plus en plus strictes concernant la nature du contenu partagé sur la plateforme. Gros mots, photos explicites, trop violentes ou sexy sont souvent censurées par Facebook. Cette censure est aujourd’hui très critiquée, surtout quand on sait que les réseaux sociaux sont le principal vecteur de haine, de racisme, d’homophobie qui existe à l’heure actuelle. Un groupe d’hommes et de femmes ont décidé de se réunir dans les rues de New York pour protester contre les règles de censure de Facebook trop répressives et complètement illogiques. Regardez la vidéo pour voir comment ils s’y sont pris. Ils se sont couchés tout nus dans la rue, tenant des panneaux de tétons pour cacher leurs parties intimes.

> À lire aussi : Facebook censure la photo de ce chiot sans poils pensant qu’il s’agit d’un… pénis !

Les tétons des femmes sont interdits sur Facebook et Instagram

La Coalition nationale contre la censure s’est réunie ce weekend devant la station de métro Astor Place, à Manhattan. Une centaine de membres de cette association ont répondu à l’appel de l’artiste Spencer Tunick, qui a voulu réaliser une performance engagée, pour exprimer sa rage contre la politique de censure de Facebook. Facebook, qui possède aussi Instagram, a depuis quelques temps une politique de répression de tolérance zéro, en ce qui concerne la nudité. Une photo d’homme torse nu ne risque rien, par contre, si une femme poste une photo d’elle topless, son cliché est immédiatement censuré et l’utilisatrice risque même de voir son compte bloqué.

> À lire aussi : Facebook a censuré cette photo et quand vous saurez pourquoi, vous allez halluciner !

La politique de censure de Facebook est-elle illogique et injuste ?

Cinq artistes américains, dont le batteur des Red Hot Chili Peppers ou l’animateur de télé Andy Cohen, ont donné des photos de leur téton à l’association. Ces tétons d’hommes célèbres ont été imprimés sur de grands panneaux circulaires dont se sont emparés la centaine de manifestants. La plupart des manifestants étaient des femmes, qui se cachaient les parties intimes en posant les panneaux de tétons devant leur entrejambe ou leur poitrine afin de faire comprendre que les tétons d’hommes étaient considérés comme acceptables mais pas leurs propres tétons, juste parce qu’elles étaient des femmes.

> À lire aussi : Une association argentine fait chanter des tétons pour lutter contre le cancer du sein (vidéo)

Les manifestants posent nus dans la rue avec des panneaux de tétons géants

Ces artistes ne prônent pas la nudité sur les réseaux sociaux, mais ils trouvent illogiques que l’on puisse trouver du matériel inapproprié sans aucun problème sur Facebook, alors que certaines photos artistiques et dénudées sont censurées. Ces artistes gagnent leur vie grâce à leurs publications sur les réseaux sociaux, et une bonne partie de leur gagne-pain est censurée à cause de cette règle. Autre décision illogique de la part de Facebook, les représentations de nus en peinture ne sont pas censurées. En quoi une peinture de femme nue est-elle plus une œuvre d’art et est-elle moins suggestive qu’une photo artistique de nu ? Pour bien se moquer des réseaux sociaux, les clichés pris durant la manifestations ont évidemment été partagées sur ceux-ci, accompagnés du hashtag #WeTheNipples.

> À lire aussi : Instagram censure les photos de son fils au visage déformé par un syndrome

Crédits : Getty

En savoir plus sur : - - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 08 Juin 2019
 
0