Ruinée, cette ex-miss météo du Grand Journal crée une cagnotte participative

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

 

Solweig Rediger-Lizlow, 27 ans, surendettée et désespérée a ouvert une cagnotte participative en ligne pour enfin sortir la tête de l’eau et recommencer une nouvelle vie grâce aux internautes.

 

L’ex-miss météo du Grand Journal

En 2012, elle claquait la porte du Grand Journal diffusé sur Canal + où elle officiait en tant que miss météo en remplacement de Charlotte Le Bon. En 2013, elle explique dans une interview les raisons de sa fuite et balance sur ses conditions de travail. Elle y décrit une année « entre censure permanente et humiliation » et des collègues qu’elle voyait comme « des gens hautains et dédaigneux de la classe sociale qu’ils jugeaient inférieurs à eux », l’émission n’étant « qu’un tissu de mensonges« . La même année, elle divorce de son époux Cédric Blaisbois, réalisateur de clips vidéo et de publicités.

 

Suite à cela, elle se tourne vers un tout nouveau choix de carrière. En 2015, elle décide de partir aux Etats-Unis pour se lancer dans le mannequinat mais son visa O1, décerné aux personnes ayant des« capacités extraordinaires »n’a pas été renouvelé. C’est ainsi que la descente aux enfers débute…

 

Solweig Rediger-Lizlow vous demande de l’aide

 

Aujourd’hui Solweig vit en Italie à Gênes, chez la grand-mère de son petit-ami. Le 23 juillet dernier, elle publie une vidéo sur sa chaine Youtube où elle explique sa situation et demande de l’aide, en anglais (sa vidéo en haut de l’article !). « Je me suis retrouvée hors de ma maison, hors de mon pays bien aimé et hors de ma propre vie » confesse-t-elle. Elle se dit alors condamnée à ne rien faire et se retrouve « en bas de l’échelle » comme l’indique le titre de sa vidéo.

« Tous les jours deviennent un peu plus lourds que le précédent, comme une avalanche. Prendre un prêt pour payer un autre, ne pas être en mesure de rembourser l’un d’eux, ne pas être en mesure de payer les services publics. J’ai perdu mon appartement, mes affaires, toute la vie que j’ai faite à partir de zéro depuis que j’avais 16 ans ».

 

Elle a donc crée une cagnotte en ligne en espérant que sa situation puisse émouvoir les quelques milliers d’internautes qui tombent sur sa vidéo. Son projet étant de tout recommencer depuis le départ et de s’installer à Londres, elle écrit pour sa cagnotte : « Je sens qu’en vous demandant de l’aide, vous méritez une transparence totale de la façon dont votre aide pourrait résoudre ma situation: Les prêts que j’ai besoin de fermer: 3700 euros. Crédits à rembourser: 3000 euros. Rétablir le gaz: 600 euros. Visite chez le dentiste: 150 euros. Billets pour Londres: 500 euros. Un peu de budget pour la vie et les nécessités jusqu’à ce que je réussisse à obtenir un emploi là-bas: 2000 euros« . 

 

En guise de récompense pour ceux qui lui viennent en aide, l’ancienne chroniqueuse offre des Polaroïds dédicacés et des photos imprimés en A3.

Publié par Inès Arrom le 07 Août 2018