Furieux, des passagers d’un avion tentent de s’en prendre au pilote (Vidéo)

Des passagers énervés par le retard de leur avion ont tenté de défoncer la porte du cockpit et ont insulté le pilote et son équipage.

À lire aussi : Il dépense 4500 euros sur un vol en classe affaires, et il ressort de l’avion couvert de morsures de punaises de lit

L’avion avait plusieurs heures de retard

Sept heures. Le 2 janvier dernier, un vol de la compagnie Air India reliant Dehli à Mumbai a décollé avec plus de sept heures de retard. Déjà qu’on crie au scandale lorsque le train est en retard de cinq ou dix minutes, alors imaginez être obligé d’attendre dans un avion pendant sept longues heures. Pas une, pas deux, les passagers ont vu rouge épicé une fois la septième heure passée. Certains d’entre eux ont commencé à vouloir défoncer la porte du cockpit, exigeant que le commandant de bord sorte de sa tanière pour s’expliquer avec eux.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessus, des passagers insultent le pilote, exigeant qu’il sorte sur le champ. Un autre passager assène un « Sors ou nous casserons la porte » . Air Journal (et pas Air Jordan) rapporte aussi qu’une femme s’en ai pris à l’équipage et a tenté d’ouvrir une sortie de secours…sans succès.

À lire aussi : Au Kenya, un avion perd une roue en plein vol et atterrit en urgence sur une seule roue… (vidéo)

Le retard était dû à des problèmes techniques

Alors que les passagers voulaient des réponses sur les raisons de ce retard, aucune explication ne fut à la hauteur de leurs espérances. Un porte-parole d’Air India a simplement déclaré au Times of India que « le vol a été considérablement retardé pour des raisons techniques » . La direction de la compagnie a demandé à l’équipage de fournir un rapport détaillé sur les mauvais agissements des passagers.

Ah oui, pour ceux qui se demandent. L’avion a bel et bien atterri à Mumbai. Certes, avec sept heures et cinq minutes de retard, ok. Mais comme le dit le célèbre adage : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point « . Pas sûr que cet argument aurait fait décolérer les passagers.

À lire aussi : Son petit ami est un Boeing 737-800 : folle amoureuse d’un avion, elle est excitée lorsqu’elle peut le toucher

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Flavien le 10 Jan 2020
0