En un an, 1 million de fumeurs réguliers ont arrêté la cigarette en France

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Agnès Buzyn, Ministre de la santé en a fait une priorité depuis la prise de ses fonctions il y a tout juste un an. Son but : lutter contre le tabagisme !

 

Depuis 2010, enfin une amélioration !

Depuis 2010, le nombre de fumeurs français avait tendance à stagner. En 2017, on observe enfin une baisse significative. Selon les chiffres de Santé publique France, 26,5 % des 18-75 ans fumaient chaque jour en 2017 contre 29,4 % en 2016, ce qui représente l’échantillon d’un million de Français qui se sont enfin décidés à arrêter le tabac.

 

Outre le prix, qui augmente régulièrement dans le but de réduire le tabagisme, l’instauration des paquets neutres, la commercialisation de la cigarette électronique et la meilleure prise en charge des traitements destinés à l’arrêt de la cigarette ont largement contribué à cette diminution.

Une baisse chez les personnes défavorisées et les jeunes

La première cible du tabagisme concerne les personnes défavorisées, ce qui est problématique puisque l’achat de tabac entraîne pour eux une baisse conséquente de leur pouvoir d’achat qui les marginalise davantage. Là encore, la baisse est importante puisque 38,8 % de cette catégorie fumaient en 2016 contre 34 % aujourd’hui. Les jeunes de 18 à 24 ans se sont eux aussi décidés à arrêter le tabac. En 2016, 44,4 % d’entre eux étaient encore accros à la cigarette pour seulement 35,5 % aujourd’hui. Une belle victoire pour le Ministère de la Santé !

Objectif 2022

Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, ne compte pas s’arrêter là puisqu’un volet de son plan priorité prévention présenté le 26 mars dernier concernait la lutte contre le tabagisme. L’une des mesures proposées concerne le financement des consultations « jeunes consommateurs » pour les moins de 25 ans aux conduites addictives. Ces derniers auront la possibilité d’être aidés par l’Etat pour soigner leur dépendance au tabac, à l’alcool ou encore au cannabis.

 

Dans les prochains jours, un programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 sera lancé pour tenter de diminuer encore le nombre de fumeurs et arriver progressivement à une « génération sans tabac ».

 

A la fin du quinquennat, la Ministre souhaite en arriver à moins de 22 % de fumeurs français de 15 à 75 ans contre 26,9 % aujourd’hui. Une excellente initiative !

Publié par Helene le 02 Juin 2018