À 104 ans, elle guérit du coronavirus après avoir déjà survécu à la grippe espagnole

Ada Zanusso détient un record impressionnant, bien qu’on aurait préféré que celui-ci n’existe pas. Elle est la personne la plus âgée au monde à avoir survécu au coronavirus. Âgée de 104 ans, cela veut également dire qu’elle a connu la grippe espagnole qui a ravagé le monde entre 1918 et 1920.

> À lire aussi : Coronavirus : Contaminé et hospitalisé, la santé de Boris Johnson inquiète !

Elle a été testée au coronavirus à 104 ans

Le 17 mars dernier, alors que l’Italie était déjà confinée depuis 8 jours, Ada Zanusso a commencé à se sentir mal, dans sa maison de repos, à Biella, dans le nord du pays. Elle s’est mise à vomir, la fièvre l’a envahie et elle a commencé à avoir des difficultés à respirer. « J’ai tout de suite suspecté que c’était le coronavirus, à cause du nombre de cas dans sa maison de repos. Ils enregistrent un nombre tragique de cas mortels », explique son fils, Giampero, à un quotidien britannique. Les tests sont revenus positifs au covid-19. Âgée de 104 ans, elle a été prise en charge à l’hôpital.

> À lire aussi : Coronavirus : cette application donne un constat alarmant pendant le confinement

Elle a survécu au covid-19

Par miracle, la vieille dame centenaire est guérie. Il lui a fallu quelques semaines mais à présent « elle est bien éveillée et n’est plus couchée dans son lit. Elle peut marcher jusqu’à sa chaise », explique son médecin. « Elle n’a rien perdu de sa lucidité et de son intelligence. Sa guérison est très réjouissante pour nous tous et est un signe d’espoir envoyé à tous ceux qui souffrent en ces temps difficiles ». Avant elle, le record de l’âge pour une guérison était de 103 ans. L’une était Chinoise, originaire de Wuhan, l’autre Iranienne.

> À lire aussi : Coronavirus : une carte vous permet de suivre en temps réel la propagation du Covid-19

Elle avait déjà connu la grippe espagnole

Si pour nous, cette épidémie mondiale semble totalement inédite, seule une poignée de personnes dans le monde peuvent dire qu’ils ont vécu pire dans leur enfance. Ceux qui étaient déjà enfants entre 1918 et 1920, comme Ada Zanusso, se souviennent de la grippe espagnole. Cette grippe a fait entre 20 à 50 millions de morts dans le monde, selon les estimations les plus basses. Certains avancent d’autres chiffres, allant de 2,5 à 5% de la population mondiale. On estime à plus de 2,3 millions de morts en Europe. Si rien n’indique qu’Ada Zanusso fut porteuse de la grippe espagnole, on peut tout de même dire qu’elle a survécu à cette pandémie grippale.

> À lire aussi : Coronavirus : après avoir contracté le covid-19, une personnalité du foot français se suicide

Crédits : Ada Zanusso

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 11 Avr 2020
0