Devenu chauve à 16 ans, il se fait tatouer des faux cheveux pour mettre fin à son complexe

Jake Reed est un adolescent qui a complètement perdu confiance en lui, à cause de sa condition médicale. Ce charmant garçon était pour mannequin enfant, souriant, avant de découvrir une perte de cheveux massive. À seulement 16 ans, il devient chauve. Son alopécie s’est déclarée il y a un an, perdant des touffes de cheveux de façon inégale sur la tête. Aujourd’hui devenu chauve, ses parents ont décidé de l’emmener aux États-Unis pour qu’il subissent une opération de tricopigmentation. Regardez la vidéo pour découvrir la procédure et le résultat. Il s’agit d’un très fin tatouage qui donne l’illusion d’avoir encore la racine des cheveux sur le crâne.

 

Son alopécie irrégulière lui donne des complexes

La vie de Jake Reed a complètement changé le jour où il a perdu ses cheveux. Lui qui était un jeune garçon ambitieux, il avait sa chaine YouTube et avait participé à plusieurs shootings en tant qu’enfant mannequin, a perdu toute sa confiance en lui quand il a compris qu’il perdait ses cheveux. Les autres enfants se sont mis à se moquer de lui à l’école, car il avait des trous de cheveux sur le crâne. Il n’osait plus sortir sans bonnet ou casquette. Une prof à l’école avait tenté de l’aider en cachant les trous avec du maquillage, développant une réelle complicité avec cette prof. Il avait même peur de se rendre seul à l’école lorsqu’elle n’était pas là.

 

La tricopigmentation est une opération de 6 heures

Ses parents ont voulu lui venir en aide et se sont renseignés sur les méthodes actuelles, qui les ont menés jusqu’à New York. Définitivement diagnostiqué comme souffrant d’alopécie par le médecin, il savait qu’il allait être condamner à perdre peu à peu tous ses cheveux. L’ado britannique a fait le voyage jusqu’aux États-Unis pour mettre fin à son complexe. Il a bénéficié d’un traitement esthétique de plus en plus courant. La tricopigmentation est une micropigmentation du cuir chevelu. Grâce de toutes fines aiguilles il est possible de tatouer un semblant de cheveu. Le résultat final donne l’impression que la personne s’est rasée la tête de très près.

 

Il ose de nouveau sortir de chez lui et revivre normalement

Dès la fin de l’opération, Jake avait retrouvé le sourire. « Nous avons marché dans la rue pour la première fois, sans qu’il porte son bandeau autour de la tête », raconte sa maman. « Il y a eu un énorme changement chez lui. Ça l’a rendu fantastique ! Depuis, Jake soirt peu à peu de sa coquille. Il refait du sport et fait les choses que tous les jeunes de 16 ans font sans être complexé ni soucieux ». L’opération a duré 6 heures, qui ont changé sa vie. Rien ne dit que les cheveux de Jake vont repousser un jour, et si c’est le cas, ils viendront couvrir ses tatouages.

alopécie tatouage cheveux tricopigmentation

Crédits : Caters News Agency

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 06 Oct 2018
0