Attention, les applications de rencontre pourraient avoir des impacts sur votre santé !

Selon une étude dans le Journal of Eating Disorders, publiée le 31 mai, de nombreux utilisateurs d’applications de rencontre seraient touchés par des troubles du comportement alimentaire.

Happn, Tinder, Fruitz ou encore GrindrCupidon se cache dans votre smartphone. Cependant ces applications peuvent avoir des effets néfastes sur le comportement alimentaire des utilisateurs et utilisatrices. Avec plusieurs dizaines de millions d’usagers, les applications de rencontre sont en plein boom puisqu’en 2018, un Français sur quatre avait déjà testé ce genre d’appli. Face à cette prospérité, plusieurs scientifiques ont décidé de mesurer l’impact de ces cupidons 2.0 sur la santé des utilisateurs. Les premières constatations faites sont la tendance à trop contrôler leur poids avec des pratiques malsaines.

Sur les applications de rencontre, le physique est le premier critère des utilisateurs et utilisatrices (source photo: Medisite)

>>> À lire en plus : Comment matcher sur Tinder ?

Vomissements, laxatifs ou jeûne: des pratiques pour perdre du poids

Dans un sondage en ligne, les chercheurs ont interrogé 1769 adultes sur leur lien, ou non, entre les applications de rencontre et leurs habitudes alimentaires. Sur ces 1769 personnes, 183 femmes et 209 hommes ont déclaré être inscrits sur des applications de rencontre et beaucoup sont touchés par des troubles alimentaires. Dans le but de réduire leur poids ou de changer leur silhouette, une femme sur cinq et un homme sur trois se font vomir, 25% des femmes et 40% des hommes ont déjà utilisé des laxatifs et le jeûne est pratiqué par 44,8% des femmes et 54,1% des hommes. Ces pratiques dangereuses pour la santé ne sont pas les seules puisque les utilisations de pilules amaigrissantes, de stéroïdes anabolisants ou encore de complètements de renforcement musculaire ont été abordées.

>> À lire aussi :  Ces pièces de 2 euros sont très rares et valent une fortune ! Vérifiez votre porte-monnaie !

Les applications de rencontre, vecteur du contrôle de l’image et du poids

Dirigeant cette étude, le docteur Alvin Tran a exprimé son inquiétude face à l’utilisation de ces pratiques agressives pour le corps et l’esprit: « Bien que nous ne sachions pas si les personnes de notre étude avaient déjà adopté ces comportements de contrôle du poids avant d’utiliser des applications de rencontres, nous craignons que l’utilisation de ces services centrés sur l’image et l’apparence exacerbe ces comportements » a t-il déclaré.

Sans pointer du doigt directement les applications de rencontre comme cause de ces troubles du comportement alimentaire, les scientifiques restent tout de même méfiants puisque dans ce genre de services, l’apparence est le premier critère: « Utiliser les applications de rencontre peut contribuer au développement de troubles du comportement alimentaire chez des personnes déjà vulnérables et empêcher la guérison chez celles qui sont déjà touchées. »

>>> À lire en plus : Quelle région de France est la plus accro à son portable ? Vous pourriez être surpris

En savoir plus sur : - - -

Publié par Églantine le 09 Juin 2019
 
0