Vous n’arrivez pas à arrêter de fumer ? Découvrez la méthode la plus utilisée !

Publié par Emma le 30 Mai 2019

Augmentation du prix des paquets, images effrayantes, mois sans tabac, rien n’y fait, arrêter de fumer vous semble impossible. Pourtant en 2018, en France, le nombre de fumeurs quotidiens a diminué pour arriver à 25%. La question que vous vous posez, comment-ont ils réussi ? Et bien, voici la méthode la plus utilisée par les Français pour en finir avec cette addiction.

>> À lire aussi : Découvrez ce qu’il se passe dans votre corps quand vous arrêtez la cigarette ! 

L’utilisation de l’e-cigarette augmente en France

Arrêter de fumer peut se révéler être un vrai calvaire. En plus des symptômes physiques du manque, cela a tendance à influer sur l’humeur des gens. Colère, angoisse, hystérie, en bref un vrai cauchemar pour l’entourage. Il existe différentes méthodes comme l’hypnose, très en vogue en ce moment pour arrêter. Mais c’est la pratique du vapotage qui connaît une hausse spectaculaire. La cigarette électronique est même devenue « l’outil d’aide au sevrage tabagique » le plus utilisé, selon les chiffres de l’agence sanitaire de Santé publique France.

En 2017, 2.7% des Français vapotaient contre 3.8% en 2018. Ces chiffres ne concernent que ceux qui utilisent une cigarette électronique quotidiennement. À l’inverse le nombre de fumeurs quotidiens a diminué entre 2017 et 2018 et est passé de 26.9% à 25.4% en France.

Mais les chiffres ne s’arrêtent pas là. Au-delà de l’usage quotidien de la cigarette électronique, le nombre de personnes qui affirment avoir déjà testé augmente aussi. En 2018, 35% des 18-75 ans avaient déjà essayé contre 33% en 2017.

>> À lire aussi : Comment devenir Miss France ? Découvrez tous les critères ! 

Pour arrêter de fumer, les gens se tournent vers la cigarette électronique

Selon une étude, la cigarette électronique attire majoritairement les fumeurs. Il est très rare, mais possible qu’un vapoteur ne soit pas un ancien fumeur. Il semblerait que cette pratique soit liée à l’envie des gens d’arrêter de fumer. Si les patchs ne les ont pas convaincus, ils se tournent naturellement vers l’e-cigarette.

Le problème est que pour 40% des vapoteurs quotidiens, l’arrêt de la cigarette n’a pas suivi. Ils ont certes diminué leur consommation mais comme l’explique le professeur de pneumologie au CHU de Nancy « même si l’on passe de 15 à 5 cigarettes, le risque est le même ». Il insiste sur le fait que « quand on fume moins, on change de mode de consommation pour combler ses besoins en nicotine. De plus, les risques cardiovasculaires se mesurent dès une cigarette par jour et c’est le nombre d’années à avoir fumé qui impacte les risques de cancer du poumon » .

>> À lire aussi : En totale détente ! Ce passager s’allume tranquillement une cigarette dans un avion 

La cigarette électronique est-elle vraiment sans risque ?

Les cigarettes électroniques connaissent une hausse de popularité incroyable en France et à travers le monde. Pour l’utiliser, rien de plus simple : il suffit de mettre un liquide, qui contient ou non de la nicotine. Il est même possible de choisir des goûts personnalisés, fraise, framboise, café, tout y est. L’absence de combustion de tabac limite l’exposition aux substances toxiques de la cigarette. En effet, la vapeur rejetée après l’inhalation fait plus penser à celle d’une chicha.

Les tabacologues considèrent donc que l’usage de la cigarette électronique est moins dangereux que le tabac. Mais à ce jour, les conséquences de cette nouvelle méthode, trop récente, ne sont pas encore connues. En 2018, le gouvernement américain publiait un rapport après avoir analysé 800 études sur le sujet. La conclusion confirme que le vapotage reste moins nocif que le tabagisme. Elle démontre cependant que les produits ingérés sont potentiellement toxiques.

Impossible de savoir, si la cigarette électronique aide vraiment à arrêter de fumer, mais elle serait en tout cas « une aide effective pour promouvoir le sevrage tabagique ».

>> À lire aussi : Ces 10 footballeurs qui sont totalement accros à la cigarette 

En savoir plus sur : -

 
0