Ces sœurs siamoises fusionnées par le sommet du crâne espèrent trouver l’argent pour se faire opérer

Chiara et Charina Nortega sont des jumelles craniopages. Elles sont des sœurs siamoises attachées l’une à l’autre par le crâne. Ces jeunes filles espèrent pouvoir se faire rapidement opérer car même si le point de fusion entre leurs deux crânes est relativement petit, il n’est pas des plus pratiques. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, elles ont le sommet du crâne fusionné et doivent donc adopter des positions très peu pratiques pour tenir debout ou marcher.

 

L’opération pour séparer ces siamoises est compliquée

Cette malformation touche environ 10 à 20 bébés sur un million. Les siamoises craniopages vivent à Palawan, aux Philippines. Ce qui complique leur condition est qu’elles partagent des vaisseaux sanguins qui drainent leurs cerveaux respectifs. L’opération pour les séparer est donc très complexe et coute très cher. L’opération est estimée à un peu moins de 100 000 euros, alors que leur père, Arnel, ne gagne que 6 euros par jour.

 

L’une des deux risque de mourir

« Je reste positif et je crois aux miracles de la science », tente de se rassurer Arnel. Il sait aussi que l’opération risque de tuer l’une ou l’autre fille. « Si l’une des deux est soignée et peut commencer une vie normale, ça voudra dire que le sacrifice de l’autre sœur valait la peine », raconte-t-il résigné à voir disparaitre l’une de ses filles. « Mon cœur veut que les deux survivent, bien sûr. »

 

Il espère qu’on l’aidera financièrement

Arnel travaille encore plus que d’habitude afin d’économiser un peu d’argent par-ci par-là. « Je sais que si je ne travaille que quelques heures, je ne pourrai jamais récolter la somme nécessaire pour le traitement. J’ai contacté mes amis, ma famille et même des étrangers pour aider mes filles. » Il espère que quelqu’un dans le monde sera touché par son histoire et pourra les aider financièrement. D’autant plus qu’il doit aussi subvenir aux besoins de ses trois aux frères et sœurs. Leur éducation est aussi problématique, notamment pour Chiara qui n’arrive pas à parler à cause d’une fente palatale mal traitée.

siamoises attachées par le crâne

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 04 Avr 2018
 
0