Cet homme né sans pénis va pouvoir faire l’amour pour la première fois grâce à une greffe

L’opération qui consiste à recréer une verge pour les hommes ayant eu une ablation ou étant nés sans pénis n’est plus unique, même si elle reste extrêmement rare. Un homme s’était déjà fait implanter un pénis bionique, il y a deux ans. Cette fois-ci, c’est Andrew Wardle, 44 ans, qui va bientôt pouvoir perdre sa virginité grâce à son nouveau pénis. Pour être plus précis, il s’agit même de son premier pénis, puisqu’il est né sans verge. L’opération est un succès et les médecins lui promettent qu’il pourra avoir son premier rapport sexuel avec sa compagne d’ici quelques semaines.

 

Né sans pénis, il s’est fait opérer

Ce Britannique est né avec une malformation très handicapante, puisqu’il souffre d’exstrophie vessicale. Cette malformation complexe et rare se présente sous différentes formes. Elle peut se résumer en une malformation de la vessie, mais elle peut aussi s’étendre à toute la zone pelvienne, abdominale, au périnée et même aux organes génitaux. Andrew Wardle est né sans pénis mais avec des testicules. Sa maladie lui a aussi causé des troubles aux reins.

 

Un pénis coûteux qui va lui changer la vie

« J’ai passé 44 ans sans pénis, et je me suis débrouillé sans avoir fait l’amour. Il va me falloir du temps pour m’habituer à ce genre de choses et m’y mettre ». Car depuis quelques jours, Andrew a un pénis. L’homme a pu bénéficier d’une opération à 57 000 euros, qui a été réalisée à l’Hôpital universitaire de Londres, par l’urologue David Ralph. L’implant pénien est fabriqué en utilisant la peau et les tissus du bras, ainsi qu’une veine de la jambe. Il s’agit de la même opération que celle subie par les transgenres qui souhaitent une réassignation sexuelle. La peau du bras est roulée pour en faire une sorte de rouleau de chair, dans lequel est coincé un tube. Ce tube s’érige lorsqu’une solution saline y est envoyée à l’aide d’une pompe. Un petit réservoir de solution saline est installé dans l’abdomen et une pompe au niveau des testicules permet de lâcher l’eau dans le tube, qui gonfle, et provoque un semblant d’érection.

 

Il va bientôt faire l’amour pour la première fois

Pendant 10 jours maintenant, Andrew est en état d’érection presque permanente afin de tester le mécanisme. Bientôt, il va pouvoir utiliser son pénis bien plus naturellement et dans six semaines, il pourra même faire l’amour pour la première fois. « Je suis très excité de pouvoir aller de l’avant. Bien sûr, je me réjouis. Mais pour moi, ce n’est pas une fin en soi. C’est le résultat d’une opération qui va me permettre de me sentir comme faisant partie de la société ». En 2012, son handicap lui rongeait tellement la vie qu’il a tenté de mettre fin à ses jours. C’est à ce moment-là que les médecins ont commencé à le prendre en charge et à évoquer la possibilité de se faire opérer. Il est aujourd’hui en contact avec plusieurs hommes dans son cas et ils sont majoritairement suicidaires. C’est pourquoi il a accepté de parler dans les médias… pour leur redonner du courage.

opération homme né sans pénis

Crédits : Nick Edwards, Andrew Wardle, The Sun

En savoir plus sur : - -

Publié par Nicolas F le 27 Juin 2018