Coca-Cola dépense des millions d’euros en France pour cacher ses terribles effets sur la santé

Tout le monde sait aujourd’hui qu’un verre de Coca-Cola équivaut à 7 morceaux de sucre. Tout le monde, sauf peut-être la firme elle-même ! Entre 2010 et 2016, elle verse des millions d’euros à des scientifiques pour que les effets néfastes de sa boisson soient dissimulés.

>> À lire aussi : Il a bu 10 canettes de soda par jour pendant un mois… le résultat sur son organisme est terrifiant…

Coca-Cola verse des millions à la recherche scientifique

Entre 2010 et 2016, Coca-Cola frappe un grand coup et dépense plus de 8 millions d’euros pour influencer la recherche scientifique. Le but ? Faire croire que sa boisson n’influence en rien la hausse des cas d’obésité. Et pour cela, elle demande à ce que ces professionnels pointent de préférence le manque d’activité physique plutôt que les boissons à base d’édulcorants.

D’ailleurs, le psychiatre Bernard Waysfedls, spécialiste de la nutrition, confirme avoir reçu 4000 € en 2011. Lors d’un colloque, sa présentation est « longuement travaillée et harmonisée avec les responsables de Coca-Cola. » Pire, CreaBio reçoit plus de 930 000 € concernant un « projet de recherche sur les édulcorants intenses.» Publiée en 2018, cette étude stipule qu’il n’y a absolument aucune différence entre l’eau et des boissons à base « d’édulcorants basses calories » en matière d’effets sur « l’appétit, l’apport énergétique et les choix alimentaires ».

>> À lire aussi : Coca-Cola retire un ingrédient nocif pour la santé de ses boissons !

Un scandale qui n’est pas prêt de s’arrêter là

Or, début mars, une étude prouve le contraire. En effet, elle écrit noir sur blanc que la consommation de soda provoque non seulement des problèmes d’obésité mais également, un décès précoce chez les femmes.

Pire, en février 2019, Coca-Cola finance la Roumanie qui préside l’Union européenne. Immédiatement, une O.N.G. monte au créneau et ne peut s’empêcher de contester cette décision. « Alors que la malbouffe et ses conséquences désastreuses sur la santé constituent un vrai sujet de société, il est tout à fait inadmissible que la présidence du Conseil de l’Union européenne soit sponsorisée par Coca-Cola. » Selon le journal Le Monde, le géant américain « assure avoir mis un terme à ce type de collaboration après 2016 ».

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 14 Mai 2019
0