Covid-19 : « Ce sera colossal » , un médecin alerte le bilan dramatique à la fin de l’épidémie

Depuis le début de la crise sanitaire, les personnes âgées font partie des personnes les plus à risque de contracter le coronavirus. La situation dans les Ehpad préoccupe donc énormément. En effet, les personnes âgées cohabitent dans ces établissements, qui peuvent rapidement devenir des foyers des contaminations graves. Le médecin Jean-Paul Zerbib affirme que « la plupart des personnes décédées sont mortes en Ehpad » . Retour sur ces propos alarmants.

À lire aussi: Coronavirus : un retour à la vie normale seulement pour l’automne ?

« Plus que dans le reste de la population, ce sera colossal » , le médecin anticipe un destin dramatique pour les résidents d’Ehpad

Le docteur Jean-Paul Zerbib, médecin en Ehpad et président de l’Union nationale des médecins salariés CFE-CGC, a livré des informations précieuses à France Info sur la situations des personnes âgées dans ces établissements spécialisés.

Selon lui, la situation risque de s’aggraver. En effet, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, la mortalité dans les Ehpad représenterait aujourd’hui un tiers des décès liés au covid-19. Le médecin reste perplexe et prévoit un avenir morbide pour les résidents d’Ehpad. 

En effet, les chiffres recensés représentent les décès de seulement 4900 établissements sur le territoire, contrairement à une totalité de 7200 Ehpad existants. En effet, les remontés ne sont pas complètes. « On est actuellement autour de 31 000 sur 700 000 personnes en Ehpad, ce qui fait un petit peu moins de 5%, ce qui est énorme. Mais bien évidemment, vu que cela a été fait seulement sur une partie des Ehpad, on peut penser que ce chiffre est beaucoup plus grand. « 

À la fin de l’épidémie, « on se rendra compte que la plupart des personnes décédées sont mortes en Ehpad. Plus que dans le reste de la population, ce sera colossal. » , affirme le médecin.

« L’arrivée du Covid-19 dans les Ehpad (…) crée de nouveaux problèmes »

Selon le docteur Jean-Paul Zerbib, les Ehpad doivent être une priorité dans la lutte contre cette épidémie. En effet, « il faut qu’on mette le paquet à la fois sur le personnel et sur les moyens » , affirme le spécialiste.

Mais, l’arrivée de cette maladie a aussi complètement bouleversé la vie de « nos aînés » . En effet,  » ils sont isolés, ils ne voient plus personne. Les familles ne viennent plus. Il n’y a plus de bénévoles qui viennent les voir. « , rappelle le médecin. Et ce problème psychologique ne touche pas seulement les résidents. En effet, les familles sont inquiètes et « les informations ont du mal à remonter ». De leur côté, les médecins coordinateurs et généralistes sont débordés. 

Pour ce médecin, « il faut mettre en place un système et ça existe, de moyens de communication » comme Skype ou Whatsapp. Or, cette mise en place demande du temps, de la patience et du personnel, des éléments qui se font rares en période de crise.

L’épidémie continue de montrer sa dangerosité en France. La crise se gère au fur et à mesure. Le Président de la République devrait donner des informations précises lundi 13 avril 2020. En attendant, continuez vos efforts d’isolement pour protéger les personnes les plus fragiles. 

Source: France Info. 

À lire aussi: Emmanuel Macron : en pleine crise, il fait une grosse commande pour les véhicules de l’Elysée…

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Salomee le 13 Avr 2020
0