Coronavirus : une jeune ambulancière fond en larmes quand elle découvre ce qui l’attend dehors ! (vidéo)

En Angleterre, cette ambulancière s’apprêtait à partir au travail. En sortant de chez elle, elle a reçu un vibrant hommage de la part de ses voisins. Un tonnerre d’applaudissements l’attendait et le moins que le puisse dire c’est que la jeune femme a été très touchée. Découvrez cette émouvante scène dans la vidéo ci-dessous : 

A lire aussi : Coronavirus : les images glaçantes des mains des soignants ravagées par le gel hydroalcoolique

Tayla Porter est une ambulancière anglaise. Elle travaille pour le Basingstocke North Hampshire Hospital en Angleterre. La jeune femme de 22 ans vit donc de plein fouet l’épidémie du coronavirus. Le jeudi 26 mars, en sortant de chez elle pour aller au travail, munie de son uniforme, s’est produit un événement qu’elle n’est pas prête d’oublier.

La belle surprise de ces voisins pour cette jeune ambulancière

En passant le pas de sa porte, elle a eu l’incroyable surprise de voir ses voisins postés devant chez eux pour l’applaudir. Un vrai tonnerre d’applaudissement. Cet élan de solidarité a ému aux larmes la jeune ambulancière, sentant les encouragements sincères de ses voisins. La jeune femme a aussi reçu une boite de chocolat et un gâteau fait maison à partager avec ses collègues. Elle les remercie d’un geste de la main avant de reprendre sa voiture et de retourner vers la folie de l’hôpital.

Les voisins s’étaient organisés grâce à un message posté sur un forum local par Ali, la mère de Tayla. Elle y racontait l’enfer que vit sa fille, qui croule sous le travail. Sa fille prenait le service à 16h et ne revenait que tard dans la soirée. Elle ne pouvait donc pas assister au rituel d‘applaudissements pour les soignants à 20h. « C’était bouleversant pour nous. Tayla ne pouvait pas le croire. Elle n’arrivait pas à croire que les gens puissent remarquer ce qu’elle faisait. Elle adore son travail », a confié la mère de la jeune ambulancière interviewée par Metro. 

Source : Le Figaro Madame

A lire aussi : « C’est moi qui l’ai tué. Je ne me pardonnerai jamais » : le témoignage bouleversant d’une interne en unité Covid-19

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Romane le 04 Avr 2020
0