Arrêt de travail : la CPAM étend la possibilité des arrêts de travail

L’Assurance Santé assure que les proches d’une personne dont l’état de santé se dégrade à cause du Coronavirus, peuvent prendre un arrêt de travail. Comment profiter de cette aide disponible depuis le 6 avril ?

Coronavirus et arrêt de travail

>>> À lire aussi : Que faire si une personne de mon voisinage a contracté le Coronavirus ?

Coronavirus et arrêt de travail

En pleine période d’épidémie de Coronavirus, de nombreuses questions se posent. L’Assurance Maladie vient de répondre à une question d’une importance fondamentale : oui, il est possible de prendre un arrêt de travail si vous vivez avec une personne vulnérable. C’est-à-dire, une personne âgée de 70 ans et plus, les personnes avec des antécédents cardiovasculaires ou les diabétiques insulinodépendants non équilibrés. Les personnes sujettes à une pathologie chronique respiratoire, celles qui présentent une insuffisance rénale ou atteintes d’un cancer sont également considérées comme vulnérables.

Les personnes dont l’état de santé est fragile peuvent compter sur la présence de leur entourage. Un arrêt de travail sera délivré par votre médecin traitant ou un médecin de ville de préférence en téléconsultation. L’Assurance Maladie rappelle que cet arrêt est délivré afin de protéger les personnes vulnérables au Coronavirus. Ces dernières doivent impérativement rester confinées. Enfin, il faut savoir que l’arrêt de travail est délivré que si le télétravail est impossible.

>>> À lire aussi : Coronavirus « léger » : ces signes qui nous montrent que le virus s’aggrave

Les conditions des arrêts pendant le Coronavirus

Si l’entreprise déclenche les mesures de chômage partiel durant l’épidémie de Coronavirus, plusieurs choses sont à savoir. Si l’activité est interrompue, l’arrêt de travail (de 15 jours renouvelables) dérogatoire est inutile. Toutefois, si vous avez bénéficié d’un arrêt avant que l’entreprise décide de vous placer en chômage partiel, il faut que l’employeur mette un terme à votre arrêt en le signalant à l’Assurance Maladie.

Si l’entreprise réduit son activité alors que vous bénéficiez d’un arrêt de travail, vous ne serez pas placé en chômage partiel. En effet, les deux mesures ne sont pas cumulables.

>>> À lire aussi : Coronavirus : une nouvelle attestation est désormais nécessaire pour certaines personnes

Publié par Justine le 09 Avr 2020
0