Une nouvelle vague de Coronavirus inévitable ? Cette nouvelle étude scientifique n’est pas très rassurante !

Le coronavirus pourrait connaître une seconde vague en France après le déconfinement. En effet, selon l’Institut Pasteur, seuls 6% des Français ont été infectés depuis le début de l’épidémie et donc ils sont peu à être immunisés.

A lire aussi : Shopping, sorties, promenades, que pourrons nous vraiment faire à partir du 11 Mai ?

Avec l’annonce du début du déconfinement le 11 mai, les Français devraient retrouver certaines libertés. Cependant, la reprise du contact fait craindre une seconde vague de l’épidémie du coronavirus. Selon l’étude de l’Institut Pasteur, ce risque de rechute est assez important.

6% de Français infectés par le coronavirus et donc immunisés

L’étude révèle qu’à ce jour le coronavirus a touché moins de 6% des Français. Ainsi, seule cette petite part de la population serait immunisée après le confinement. Pour l’Institut Pasteur, c’est bien insuffisant pour éviter une seconde vague : « Pour que l’immunité collective soit suffisante pour éviter une deuxième vague, il faudrait 70% de personnes immunisées. On est très en-dessous » , a expliqué l’auteur principal de l’étude, Simon Cauchemez.

Il rappelle que les chiffres ne sont pas exacts, il y a une marge d’erreur mais dans tous les cas c’est insuffisant : « L’intervalle d’incertitude est important, entre 3 et 10%. Que ce soit 6%, 10% ou même 20%, ça ne change pas vraiment la nature du problème, qui est que dans tous les cas, on sera très loin des 70% dont on aurait besoin pour pouvoir faire une sortie du confinement sans problème » , souligne le spécialiste.

Evolution du nombre de cas et de décès

Le comble est que c’est le confinement qui a réduit le nombre de contaminations au coronavirus et donc d’immunisés : « le nombre moyen de personnes infectées par un cas est passé de 3,3 avant le confinement à 0,5 pendant« . Toutefois, cela permet d’éviter un afflux encore plus massif au même moment dans les hôpitaux. Pour le nombre de morts, 0,5% des personnes infectées meurent du virus. Deux paramètres apparaissent très importants : l’âge et le sexe. Les personnes âgées et les hommes sont plus à risque que les femmes ou les plus jeunes. Le taux de décès chez les hommes de plus de 80 ans est évalué à 13%.

Suite à ce manque d’immunité, les mesures de restriction et les gestes barrières seront primordiaux. « Au sortir du confinement, si on veut éviter une deuxième vague importante, des mesures doivent être maintenues » , a-t-il ajouté. Le déconfinement doit donc être très progressif.

Source : L’express

A lire aussi : Coronavirus échappé d’un laboratoire ? Le laboratoire de Wuhan sort du silence…

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Romane le 21 Avr 2020
0