Canicule et Coronavirus : un danger que personne ne soupçonnait fait surface !

Supporter une canicule n’est pas facile pour tout le monde, mais encore plus en période de Coronavirus ! Que doit-on savoir sur le Covid-19 en période de fortes chaleurs ? Comment se déplacer avec son masque sans suffoquer ?

Coronavirus et canicule

>>> À lire aussi : Covid-19 : nouvelle découverte très inquiétante sur les jeunes atteints par le virus !

Coronavirus et canicule

Il est évident que le port du masque est loin d’être compatible avec la canicule. Pourtant, de nombreuses villes françaises imposent le port du masque dans les lieux publics extérieurs. Veillez à ne pas sortir de chez vous si vous n’avez aucun impératif. Dans le cas contraire, le port du masque sous de fortes chaleurs mène à des respirations plus intenses et épuisantes.

Inconfortable, le masque nous fait transpirer et respirer plus fort que la normale. Ces gouttes de sueur peuvent-elles contaminer votre entourage ? Pour le porte-parole inter-fédéral, Yves Van Laethem sur RTL Luxembourg , « Pour la sueur, je ne sais pas si l’étude a été faite mais on ne voit pas comment ce serait possible, car le virus se transmet par voie respiratoire. À ma connaissance, pour aucun virus, même Ebola, la dengue ou encore la grippe, la transpiration n’a été vectrice ».

>>> À lire aussi : Port obligatoire du masque en extérieur à Paris : les lieux enfin révélés !

Coronavirus : survivre avec son masque en cas de fortes chaleurs

Toutefois, le fait de respirer fort sous mon masque est un facteur supplémentaire de contamination. En effet, le nombre de gouttelettes provenant du nez et de la bouche augmente et la respiration s’accélère. De ce fait, « le masque chirurgical perdrait vite ses capacités filtrantes en raison de l’humidité générée par l’hyperventilation ». Vous risquez de ressentir une sensation de manque d’oxygène et avoir envie de retirer votre masque pour mieux respirer… mais c’est une erreur !

Il est indispensable de respecter les gestes barrières donc ne pas toucher votre masque avec les mains une fois qu’il est en place. Optez pour un mouchoir à usage unique pour essuyer les gouttes de sueur qui tombent de votre visage ou un brumisateur pour vous rafraîchir. Attention ! Mouiller le masque est formellement interdit car s’il « est mouillé, l’électricité statique des fibres du tissu qui arrête les gouttelettes des postillons disparaît et les gouttelettes passent plus facilement » met en garde Afnor.

L’IRSST recommande « la respiration par le nez (bouche fermée) lors du port du masque » qui « génère moins de chaleur et d’humidité qui seront retenues dans le masque ».

>>> À lire aussi : Coronavirus en France : la situation devient critique

Source : Huffington Post
Publié par Justine le 10 Août 2020
0