Coronavirus : Michel Cymes rassure les Français et pousse un coup de gueule mémorable (Vidéo)

Dans l’émission « Ça va beaucoup mieux » sur RTL, du 10 mars 2020, Michel Cymes pousse un coup de gueule concernant certaines attitudes liées au coronavirus. Il s’en prend à certains politiques qui, selon lui, « ne pensent qu’à leur réélection » et les appelle à être « un minimum responsables » . Par ailleurs, ce médecin très médiatisé et particulièrement apprécié des Français, a décidé de monter une émission entièrement dédiée au coronavirus. Elle a été diffusée sur France 2, le mardi 3 mars 2020. Il a également été interrogé par Anne Roumanoff sur le plateau d’Europe 1. Son mot d’ordre : ne pas s’inquiéter. Découvrez les extraits vidéos ci-dessous :

À lire aussi: Coronavirus : un événement annulé ? Réclamez votre remboursement !

Nicolas Dupont-Aignan, Boris Johnson, Donald Trump sont pointés du doigt par Michel Cymes

Dans l’émission ‘Ça va beaucoup Mieux » de Michel Cymes, le médecin n’y va pas de mainmorte. Il accuse certains politiques de « penser qu’à leur réélection » .

En effet, dans cette atmosphère anxiogène, ce spécialiste rappelle que les Français ont de quoi être inquiets. Selon lui, le coronavirus a, au moins, un intérêt: « c’est le révélateur des pitres dont on pourrait se contenter de se gausser si leurs inconséquences ne les rendaient pas tout simplement dangereux » .

Plusieurs politiques sont sur le banc des accusés. Notamment Trump, qui aurait fait passer l’épidémie pour un « canular » . Michel Cymes ironise sur les propos infantiles tenus par le président américain : « il a assuré que le virus ne pénétrerait jamais sur le territoire américain et s’est permis de remettre en cause certaines données de l’Organisation mondiale de la Santé sur la base, ne riez pas, de son intuition » .

Boris Johnson a, lui aussi, le droit à sa petite raclée. Le docteur accuse l’homme politique britannique de « saboter le travail des professionnels de santé » en serrant les mains de patients atteints du coronavirus. En effet, ce n’est peut-être pas le moment idéal pour démontrer son extrême courage. Sachant qu’on imagine que le Premier Ministre britannique a dû foncer se désinfecter après cette séquence émotion.

C’est ensuite au tour de Nicolas Dupont-Aignan, accusé par Michel Cymes, « de tenter de faire de la basse politique en se servant du coronavirus. » . Il en prend pour son grade.

Pour illustrer ses propos, le chroniqueur blâme l’homme politique d’avoir tenté de saboter la politique sanitaire du gouvernement. Selon lui, les autorités auraient livré des masques inadaptés aux personnels hospitaliers. Il est vite remis à sa place par le médecin : « on vous a vu, Monsieur Dupont-Aignan, toujours sur les réseaux sociaux, faire une petite vidéo dans laquelle il démontre que le masque était inefficace. Et pour cause, Monsieur Dupont-Aignan : le masque, vous le portiez à l’envers. »

À côté de ce coup de gueule, Michel Cymes essaye de calmer l’angoisse des Français face à cette épidémie sur-médiatisée.

Selon lui, il n’y a « absolument aucune raison de s’inquiéter »

Entre l’émission spéciale coronavirus diffusée mardi 3 mars de France 2 et son intervention dans l’émission « Ça fait du bien » d’Anne Roumanoff sur Europe 1, mardi 10 mars, Michel Cymes n’a qu’un mot d’ordre : ne pas s’inquiéter.

Sur Europe 1, le spécialiste assure qu’il n’est « absolument pas inquiet » , il assure qu’il s’agit simplement d’un virus supplémentaire, « qui ressemble à la grippe » .

Après ces propos rassurants, le médecin affirme, tout de même, que les mesures prises par le gouvernement sont assez justes. Il espère simplement qu’elles ne soient pas trop mirobolantes « par rapport à la gravité de l’épidémie » mais qu’il est « impossible de faire moins » .

Ce médecin semble vouloir calmer l’euphorie créée par ce virus. Mais, des incertitudes planent encore « on ne connaît pas le virus » . Par exemple, au sujet de la potentielle sensibilité du coronavirus à la chaleur, Michel Cymes ne peut pas s’avancer: « le virus de la grippe s’atténue et disparaît avec les beaux jours, on ne sait pas si le coronavirus, lui, est sensible à la température et rien ne permet de l’affirmer » (Europe 1).

Il est tout de même important de ne pas céder à la panique générale.

À lire aussi: Coronavirus : à quelle température faut-il laver son linge pour éradiquer le virus ?

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Salomee le 12 Mar 2020
0