Coronavirus : Nouvelle inquiétante dans la recherche d’un vaccin !

Face à la pandémie du Covid-19, tout le monde espère l’arrivée d’un vaccin pour pouvoir s’en protéger. Malheureusement, cette quête du produit miracle va être très longue et ardue d’après une nouvelle étude qui doute de l’immunité à long terme.

A lire aussi : Poil au menton chez les femmes : la vraie raison de son apparition

Une nouvelle étude inquiétante sur la question du vaccin

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, la quête d’un vaccin est l’objectif premier. Toutefois, cette recherche pourrait s’avérer plus difficile et plus longue que prévue. Une récente étude s’est penchée sur la réponse immunitaire de plus de 90 cas confirmés de Covid-19. Elle avertit que l’immunité au Covid-19 pourrait disparaître en quelques mois. En effet, les anticorps protecteurs atteindraient un pic en moyenne au bout de trois semaines après l’apparition des symptômes mais finissent par décliner ensuite. Cela pourrait en être de même pour le vaccin.

Seuls 16,7% des sujets avaient encore beaucoup d’anticorps neutralisant 65 jours après le début des symptômes. « Si l’infection vous donne des niveaux d’anticorps qui diminuent en deux à trois mois, le vaccin fera potentiellement la même chose. Une seule injection ne sera peut-être pas suffisante« , a expliqué le docteur Katie Doores, principale auteure de l’étude, au Guardian.

Un appel à la prudence

Toutefois, l’immunité repose aussi sur des cellules immunitaires (B et T). Elles peuvent aussi jouer un rôle de défense face au virus et donc prendre le relais des anticorps. Avec toutes ces données, la course vers un vaccin efficace à long terme est encore longue. L’étude appelle donc à la prudence même en cas de test d’anticorps positif. Cela passe par la conservation des gestes barrières ainsi que l’utilisation du masque.

A lire aussi : Tous les jours pendant une semaine, elle boit un verre de jus de cornichons… les effets sur son corps sont étonnants !

Publié par Romane le 14 Juil 2020
0