Accro aux coups de soleil : elle a un lambeau de peau du front rattaché à la narine pour soigner son cancer

Janet Lujan a toujours aimé bronzer à la plage, au bord d’une piscine ou dans son jardin. Elle n’a jamais fait attention aux conséquences que pouvait avoir un bronzage excessif. Son addiction au bronzage et même au coups de soleil, lui a provoqué un cancer de la peau. Son carcinome sur le nez a pris une ampleur telle qu’on a dû lui trouer la narine pour l’enlever. La procédure de reconstruction nasale est un peu particulière puisqu’on lui a fait une greffe de peau, en reliant un lambeau de peau du front vers son nez. Regardez comment a dû vivre Janet avec un bout de peau qui partait du front à la narine.

 

Son addiction aux coups de soleil lui provoque un cancer

Il y a deux ans, Janet Lujan, 43 ans, a aperçu un petit bouton sur son nez. Il s’est mis à pousser rapidement mais elle n’a pas eu le temps de vraiment s’en préoccuper. « Pas question de passer pour une idiote, pourquoi aller chez le docteur pour un simple bouton ». Jusqu’à ce qu’il explose de lui-même. C’est à ce moment-là qu’elle a compris qu’il ne s’agissait pas d’un bouton habituel. « Après trois semaines de saignement, je suis allée voir le docteur ». La plaie laissée par le bouton percé n’arrêtait pas de saigner « pourtant, ça ne m’a jamais traversé l’esprit qu’il pouvait s’agir d’un cancer de la peau ». Son médecin lui a rapidement diagnostiqué un carcinome basocellulaire, une boursouflure de cellules cancéreuses.

 

On lui troue la narine pour enlever le cancer

Cette animatrice radio originaire de l’Oklahoma n’a pas eu d’autres choix que de se faire opérer pour enlever toutes les cellules cancéreuses. Elle s’est alors retrouvée avec un trou dans la narine. Malgré tout ce qu’il lui arrivait, elle continuait à vouloir chercher le soleil. « J’aime avoir la peau rosée par cette espèce de petit coup de soleil. J’aime la sensation de brûlure, ça me fait me sentir bien. J’ai grandi dans des bancs solaires et ma mère avait signé un accord parental pour que je puisse y aller à l’âge de 16 ans. »

 

Un lambeau de peau est attaché du front à la narine

Pour que la plaie soit la plus discrète possible, les chirurgiens ont opté pour une méthode de greffe un peu particulière. Un lambeau de peau provenant de son front ainsi qu’une grosse veine irrigatrice ont été détachés et cousus à sa narine. Cette méthode permet d’utiliser de la peau vivante. Elle est restée trois semaines avec ce bout de peau qui pendait devant ses yeux. Espérons qu’elle finisse par prendre conscience que son addiction pourrait avoir des conséquences encore plus graves pour elle.

accro coups de soleil trou narine greffe lambeau de peau

Crédits : PA Real Life

Publié par Nicolas F le 02 Juil 2018