Coronavirus : la deuxième vague pourrait arriver beaucoup plus vite que prévu…la déclaration inquiétante du Conseil Scientifique

Dans une note du 21 juin 2020 sur la Conservation des données dans le cadre de la loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire, le Conseil Scientifique met en garde le gouvernement français sur la probable apparition d’une deuxième vague, même troisième vague épidémique. En effet, les membres s’appuient sur 3 arguments pour avancer une telle hypothèse. Pour pouvoir garder les données des individus contaminés, qui devront être pseudonymisées, le Conseil Scientifique doit démontrer qu’elles seront utiles pour la santé publique. Retour sur les critères permettant d’envisager une deuxième épidémie de covid-19 dans les prochains mois. 

À lire aussi : Coronavirus : La situation est « extrêmement grave », les autorités craignent une deuxième vague

Le Conseil Scientifique rend un avis inquiétant sur l’arrivée d’une deuxième vague épidémique

Le Conseil Scientifique a rendu une note, ce dimanche 21 juin 2020, pour donner “sa position quant à la sauvegarde des données de santé en lien avec l’épidémie de covid-19” dans laquelle il démontre qu’une deuxième vague épidémique doit être sérieusement envisagée.

Pour appuyer ses propos, le Conseil Scientifique avance trois arguments permettant clairement de concevoir l’arrivée d’une nouvelle vague épidémique sur le territoire français. Dans un premier temps, l’immunité collective équivalente à “5% de la population française” esttrès insuffisante pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique” .

De plus, le Conseil Scientifique remarque que la circulation du virus” est “encore très importante (…) à l’échelle planétaire, et notamment dans l’hémisphère sud qui aborde sa période hivernale” . En ce sens, les contaminations sont encore très probables via les déplacements humains, comme on a pu le voir au début de l’épidémie, avec l’arrivée d’un virus chinois sur le sol français.

Enfin, le Conseil Scientifique s’appuie sur l’expérience des “pandémies grippales qui se sont déroulées en deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier” . La conclusion est claire et loin d’être rassurante : “une intensification de la circulation du SARS-CoV-2 dans l’hémisphère nord (…) est extrêmement probable” . 

Selon le Conseil Scientifique, nous ne sommes clairement pas tirés d’affaire. L’épidémie de covid-19 risque de se réveiller dans quelques mois, si ce n’est pas plus tôt. 

Source : Note Conseil Scientifique. 

À lire aussi : StopCovid : très mauvaise nouvelle au sujet de l’application…

Publié par Salomee le 23 Jun 2020
0