« Dans trois semaines, on remet le couvert » : un médecin réanimateur tire la sonnette d’alarme

Alors que la France débute son déconfinement progressif, un médecin réanimateur rappelle que l’épidémie de Coronavirus est loin d’être terminée. La crainte d’une seconde vague de contamination est présente, mais certains Français prennent les choses à la légère.

Déconfinement, les médecins poussent un coup de gueule

>>> À lire aussi : Deux spécialistes chinois sont pessimistes sur la disparition de l’épidémie cet été !

Respecter le déconfinement

Le chef du service de réanimation du CHU de Lille, Julien Poissy est consterné par le comportement des Français. Alors que le déconfinement est encore encadré par des mesures de sécurité, il remarque que ce dernier n’est pas suivi par la population.

Le docteur s’insurge contre les personnes qui ne respectent pas les mesures pourtant essentielles : « Il était convenu que le déconfinement soit un déconfinement progressif, mais depuis ce week-end, on observe un déconfinement total, tout le monde a repris ses activités habituelles ». Julien Poissy poursuit : « Tout cela n’est pas raisonnable au vu des efforts que l’on a fait, et au vu du fait que ce sera difficile de refaire les mêmes ».

>>> À lire aussi : Le Covid-19 pourrait ne jamais disparaître ? Les déclarations inquiétantes de l’OMS

Le déconfinement déclenché trop tôt ?

Julien Poissy a exprimé sa colère sur Europe 1 : « Je vois mal comment on va pouvoir recommencer ça dans 15 jours, trois semaines ! ». L’épuisement du personnel soignant est une réalité qu’il ne faut pas oublier : « Un médecin réanimateur à l’hôpital durant cette période Covid-19, ça fait 70 à 100 heures de travail par semaine depuis plus de deux mois ». Le docteur appelle donc les Français à la raison : l’épidémie n’est pas terminée simplement parce que le déconfinement est en place.

Pour marquer les esprits, il ajoute que « des modèles mathématiques qui nous disent que dans trois semaines, on remet le couvert ». Si le comportement des Français ne change pas rapidement, une seconde vague est inévitable.

>>> À lire aussi : Reconfinement : la très mauvaise nouvelle qui vient de tomber pour ces entreprises

Source : Europe 1

En savoir plus sur : - - -

Publié par Justine le 14 Mai 2020
0