Ce défi très populaire sur les réseaux sociaux cause la mort d’une adolescente de 15 ans

 

Au rayon des défis populaires sur les réseaux sociaux, le dernier en date qui fait fureur sur les réseaux sociaux est plus qu’alarmant. En effet, outre les dommages cérébraux irréversibles, il cause la mort d’une adolescente de 15 ans.

Un défi populaire sur les réseaux sociaux cause la mort d’une adolescente de 15 ans

La toile regorge de défis de ce genre. Et le dernier en date, alarme non seulement les enseignants mais également les parents. Ce « jeu » consiste à étrangler son partenaire. La personne peut aussi décider de le faire seule. Mais le tout doit être filmé jusqu’au moment de la perte de connaissance. Les effets recherchés étant une sorte d’euphorie quelques instants avant l’évanouissement.

 

Seulement le problème, c’est que certains ne se réveillent pas. En 2011, le « jeu de l’étranglement » coûte la vie d’une adolescente de 15 ans à Queensland. En 2016, un enfant de 12 ans de Birmingham décède dans les mêmes circonstances. Et en octobre dernier, aux États-Unis, un enfant de 11 ans trouve la mort en s’auto-asphyxiant.

 

mort-jeu-défi-asphyxie-étranglement-réseaux-sociaux-adolescent

« malheureusement, on trouve plus de 36 millions de résultats de recherche sur les réseaux sociaux et sur Youtube à propos de ce jeu. Il y a même des tutoriels. »

 

Défi sur internet : une situation alarmante

Devant l’ampleur du phénomène, beaucoup sont ceux qui tirent la sonnette d’alarme. La directrice de l’école Kelvin Grove State College, Chrissie Coogan explique aux parents : « malheureusement, on trouve plus de 36 millions de résultats de recherche sur les réseaux sociaux et sur Youtube à propos de ce jeu. Il y a même des tutoriels. » Divers organismes de santé de Queensland débutent une campagne de sensibilisation et d’information sur les risques liés à l’asphyxie volontaire.

 

Car si la mort est la pire issue du « jeu de l’étranglement », ce dernier peut également causer des dommages cérébraux permanents. C’est d’ailleurs dans cette optique que le porte-parole du ministère de la Santé en Australie explique :  « Les risques associés à l’auto-asphyxie, qui incluent la mort, le coma et les lésions cérébrales – n’en valent simplement pas la peine. »

 

mort-jeu-défi-asphyxie-étranglement-réseaux-sociaux-adolescent

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Claire le 04 Nov 2018
 
0