Relèverez-vous le « Dry January » , le mois sans alcool ?

Qui dit nouvelle année dit forcément bonnes résolutions. Difficile ne pas trouver une personne de son entourage prête à abandonner la cigarette ou à se modérer sur la boisson pour 2019. Des élans de ténacité qui paraissent louables, mais qui sont souvent balayés d’un revers de main dès les premières tentations. Alors comment tenir ses bonnes résolutions ? L’association britannique Alcohol Change UK peut vous apporter une solution. Depuis 2013, cet organisme de prévention organise le challenge du « Dry January« , « janvier au sec » en Français. L’objectif du défi est simple, ne pas boire une seule goutte d’alcool entre le 1er janvier et le 1er février. De quoi pousser les participants à mieux contrôler leur consommation.

Dry January sans alcool

 

Le « Dry January », challenge idéal après les excès de la période des fêtes

Après la période des fêtes marquée par les excès en tous genres, nombreux sont ceux qui misent sur l’abstinence pour retrouver la forme et le moral en ce début d’année. Le « Dry January » séduit de plus en plus outre-Manche. Et pour cause, 72% des individus parvenant à tenir le mois sans alcool ont une consommation jugée plus saine et responsable, six mois après le défi. Ce challenge permettrait ainsi de mieux encadrer son rapport aux boissons alcoolisées.

Des verres en soirée

 

>>>À lire aussi : Pourquoi trinque-t-on ?

 

Les nombreux effets positifs du « Dry January » sur le corps

Les effets positifs du « Dry January » chez les « finishers » (ceux qui parviennent à tenir tout le mois sans boire une goutte) sont divers. Qualité de sommeil améliorée, peau adoucie, concentration accrue, énergie décuplée et influence positive sur le mental, la liste des bienfaits d’une pause dans la consommation d’alcool est longue. « Ne pas boire d’alcool pendant un mois nous montre que nous n’avons pas besoin d’alcool pour nous amuser, nous détendre et avoir des relations sociales. » analyse Richard Pipper, membre de l’association Alcohol Change UK. Après le mois sans tabac qui pousse chaque année des centaines de personnes à arrêter la cigarette, serez-vous prêts à relever le défi du « Dry January » ?

 

 

En savoir plus sur :

Publié par Maxime le 03 Jan 2019